Cette chanson a plus de 20 ans. Énorme tube d'une artiste éphémère, Teri Moïse, disparue il y a six ans. Invités dans "Boomerang", Les Innocents ont décidé de lui rendre hommage avec cette reprise.

Les Innocents
Les Innocents © AFP

"Cette chanson nous renverse" confie Jean-Christophe Urbain au micro d'Augustin Trapenard avant de se lancer dans cette reprise toute en émotion.

Teri Moïse, l'étoile filante

Terry Moïse avait débarqué en France au début des années 1990 après une enfance américaine et des études à Berkeley. La musique était une histoire de famille, Terry était la nièce des "Frères Pasquet", fondateurs du "mythique" groupe antillais "Magnum Band".

Mais Terry, peu sûre de sa voix, ambitionne juste de devenir choriste. À Paris, elle rencontre Etienne Wersinger. Pendant un an, ils vont écrire des chansons et démarcher des maisons de disques ensemble. Dans un article de l'Obs, il se souvient "d'une femme intelligente et très drôle. Et une grande sensible. Elle pouvait aussi avoir des mots tranchants."

Son premier album sort en 1996. Entre temps, Terry est devenue Teri. Réalisé par Etienne de Crécy, c'est un mélange de soul, de funk et de chanson française. Le premier single, Les poèmes de Michelle, devient rapidement un tube. En 1997, elle reçoit la Victoire de la musique de l’artiste interprète de l’année.

La fabrication du deuxième album sera plus difficile et le succès sera moindre. Teri Moïse décide de quitter sa maison de disque (Virgin) à qui elle doit encore un album. Le procès qui suit est rude. Et même si elle le gagne, ses proches diront que quelque chose s'est cassé à cette époque.

La chanteuse coupe les ponts et part s'installer d'abord à Barcelone avec son compagnon, où pendant huit années, elle continue à écrire et composer, puis à Berlin, seule.

Au printemps 2013, elle était revenue en Espagne. Teri Moïse s'est suicidée, seule, dans un hôtel de Madrid, le 7 mai 2013. Elle avait 43 ans.

(Ré)écoutez

(RÉ)ÉCOUTER | Boomerang avec Les Innocents

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.