Mise en scène poétique et loufoque signée Michel Fau, la Ciboulette de Reynaldo Hahn revit. Cette opérette en trois actes, créée au Théâtre des Variétés, le 7 avril 1923, revient sur la scène de l'Opéra-Comique. Elle avait déjà étè présentée en février 2013.

Destinée à opposer aux comédies musicales américaines la saveur de l’opérette parisienne, Ciboulette est la première partition légère qu’écrivit Reynaldo Hahn.

On y suit les tribulations de la jolie maraîchère Ciboulette, décidée à se forger un destin brillant sans sacrifier ses sentiments. Sa quête du bonheur l’amène à croiser toute une galerie de personnages typiques du Paris de la Belle Époque, des plus modestes aux plus distingués.

Ciboulette fut créée aux Variétés par Edmée Favart et Jean Périer, deux artistes formés à l’Opéra-Comique. Cette production menée tambour battant par Laurence Equilbey et Michel Fau a remporté un triomphe en 2013 et invite, dans la grande tradition maison, les spectateurs à reprendre avec les artistes les morceaux les plus célèbres de la partition.

Direction musicale et collaboration artistique, Laurence Equilbey Mise en scène, Michel Fau Décors, Bernard Fau et Citronelle Dufay Costumes, David Belugou Lumières, Joël Fabing Collaboration aux mouvements, Cécile Roussat

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.