Deux enfants de la ville, Grand Corps Maladeet Oxmo Puccino, se retrouvent au studio 105 de la Maison de la Radio pour un concert exceptionnel , présenté par Laurent Goumarre.

Deux fils du grand Paname, l’un a grandi en Seine-Saint-Denis, l’autre dans le 19ème arrondissement, qui vont partager la scène du studio Charles Trenet, l’inventeur de la chanson française moderne.

Oxmo Puccino
Oxmo Puccino © Oxmo Puccino

Grand Corps Malade
Grand Corps Malade © Julien Mignot

Il y a là plus qu’un symbole ! Ce sont deux artistes d’aujourd’hui qui ont ouvert la voie, en extirpant leurs styles musicaux respectifs d’un ancrage strictement périphérique. Le rap et la culture hip hop pourOxmo Puccino, le slam pour Grand Corps Malade .

Cette double affiche nous rappelle l’importance du partage de notre trésor commun : celui de la langue française. Ils ont en commun cet amour viscéral pour les mots, la prose combat et le jeu des rimes. Cela s’appelle une langue qu’ils vivifient en offrant à ses racines classiques la modernité de leur réalité propre, sociale, intellectuelle et émotionnelle.

L’album de Grand Corps Malade , Il nous restera ça ( Anouche prod / Believe Rec) et celui d’Oxmo Puccino , La voie lactée (Cinq 7 / Wagram Music), sont en partenariat avec France Inter. C’est aussi pour nous grande radio généraliste faire œuvre de service public, en soulignant la grandeur de notre histoire poétique et politique, peuplée d’artistes qui ont forgé une grande part de notre identité nationale. La seule qui vaille la peine d’être nommée. La plus belle partition de liberté avant une trêve des confiseurs qui sera bien méritée.

Didier Varrod/ Directeur de la musique de France Inter

Et aussi sur scène des invités surprise : Lino, Luciole, Hubert Felix Thiefaine, Erik Orsenna, Ben Mazué, Jeanne Chehral...

Réservation : maisondelaradio.fr

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.