Après avoir étendu l’an dernier la manifestation du côté suisse de l’espace Mont-Blanc, André Manoukian annonce une nouvelle étape de son Cosmo Jazz Festival aux Houches et prolonge la manifestation sur neuf jours. Au programme, des concerts en altitude en journée, avec notamment Mayra Andrade, Harold Lopez Nussa, les tambours de Minino Garay, un projet spécial des frères Chemirani , une randonnée musicale avecSandra Nkaké et de nombreux musiciens de tous les horizons envahissant la ville de Chamonix et l’espace Mont-Blanc de leurs notes bleues jusqu’au bout de la nuit.Grâce aux soutiens fidèles de la Mairie de Chamonix-Mont-Blanc et de la Compagnie du Mont-Blanc et d’un nouveau partenaire – ERDF- les organisateurs entourés d’une multitude de chamoniards disposés à les aider dans cette démarche ont concocté une édition aussi cosmopolite que la ville de Chamonix et la région du Mont Blanc.

En journée : des concerts en altitude

Huit sites exceptionnels ont été sélectionnés pour accueillir les musiciens en parfaite harmonie avec la nature. Les envolées commencent en Suisse, avec une balade le long du Bisse du Trient en compagnie de la chanteuse Sandra Nkaké et de son compagnon flûtiste Ji Drû .Toujours en terrain helvète, le barrage d’Emosson, amphithéâtre d’eau et d’air perché à 2200m accueillera la transe deGrand Pianoramax et de Vaudou Game .L’aventure continue vers l’Est, et les Houches accueilleront pour la première fois le Cosmo Jazz Festival avec un concert de la nouvelle révélation soul du moment, la chanteuse israélienne Ester Rada . Puis, au Brévent, un cirque naturel au pied de falaises arpentées par des grimpeurs servira de scène à deux formations adaptées à l’acoustique naturelle du lieu. Le yodel déjanté de la chanteuse suisse Erika Stucky se confrontera aux deux cors des alpes l’accompagnant, puis le percussionniste argentin Minino Garay amènera une armada de tambours, Les Frapadingos , convoqués pour l’occasion des quatre coins de l’Amérique latine pour faire trembler les roches. Sur le Domaine des Grands Montets, le jeune pianiste cubain Harold Lopez Nussa fera frémir le glacier d’Argentière. C’est l’envoutante voix de la capverdienne Mayra Andrade qui viendra enchanter le théâtre naturel de Montenvers, puis ce sera au tour de l’Orient de s’installer à Planpraz, face au Mont-Blanc, avec le saxophoniste syrienBasel Rajoub , puis l’incroyable rencontre entre les percussions des frères Chemirani et les cordes de Vincent Ségal . La clôture du festival se déroulera dans les alpages de Charamillon, avecun piano solo du finlandais Iiro Rantala , suivi d’un projet métissé du batteur belge Stéphane Galland qui réunira des musiciens venus de tous les horizons culturels, avec entre autreMagic Malik et Malcolm Braff .

En début de soirée : l’apéro jazz

C’est au coeur de la ville que les artistes se retrouveront à partir de 18h. La Place du Triangle de l‘Amitié vibrera avec entre autre, les américains fous d’Hypnotic Brass Ensemble , le fabuleux Big Band lyonnais Bigre ou le très créatif pianiste et compositeur Chassol .

En soirée : Cosmo Jam’

L’esprit jazz, c’est aussi les rencontres improvisées. Et pour faire la part belle à la jam, le festival accueille à nouveau en résidence le pianiste Malcolm Braff , le saxophoniste Hervé Gourdikian , le contrebassiste Christophe Wallemme , accompagnés du batteur Stéphane Huchard pour inviter, dès 21h, tous les musiciens présents à faire le boeuf jusqu’au bout de la nuit. Quant aux nombreux bars du centre de Cham’, fidèles à leurs traditions de concerts live, ils s’associeront à nouveau à la manifestation en donnant à la cité alpine, le temps d’un festival, des allures de Manhattan. La programmation réalisée par Adil Hezhaz sera dévoilée durant le mois de juillet.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.