Vainqueur de la première Victoire de la musique de l’album rap, Damso était en exclusivité dans le studio de France Inter pour réagir à son trophée.

Damso dans le studio de France Inter aux Victoires de la Musique
Damso dans le studio de France Inter aux Victoires de la Musique © Radio France / Julien Baldacchino

Sur la scène des Victoires de la Musique, Damso s’est dit “très agréablement surpris après ma nomination”, “parce que je n’ai pas toujours été très tendre à l’égard des Victoires de la Musique”. Quelques minutes plus tard à peine dans le studio de France Inter où il était invité exclusif de Rebecca Manzoni et Didier Varrod, il a reconnu son franc-parler : “Il faut être honnête, c’est comme ça que je fonctionne et qu’on s’entend avec tout le monde”. 

“Je ne suis pas très expressif quand je reçois des prix, mais ça me fait vraiment plaisir”. 

Alors que l’une de ses chansons, sur l’album Lithopédion, s’appelle Baltringue, Damso a déclaré : “On a tous une part de baltringue en nous, on a tous un peu peur, on est tous un peu hypocrites, mais ça me fait plaisir de voir que ma vision des choses est partagée”. 

Damso est donc le premier artiste à recevoir la Victoire de l’album rap de l’année. “J’espère qu’avec ça, le rap sera respecté, c’est important” selon lui, car “la plupart du temps on voudrait un certain style de rap, parfois plus doux, alors que si les gens veulent dire des choses plus dures, plus fortes, ils vont l’exprimer autrement”. 

Malgré les textes forts qu’il exprime dans ses titres, Damso semble en recherche perpétuelle de sérénité : “Ce n’est pas une quête, c’est une hygiène de vie que je cherche”, explique-t-il. “Tous les jours on n’arrive pas à la sérénité, c’est une façon de penser, arriver à une certaine maturité pour être libre dans ma compréhension des choses”. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.