Après un premier album couronné de succès qui en a fait les figures de proue de la nouvelle chanson française, Feu! Chatterton nous livrera le 9 mars prochain son tout nouvel album, "L’oiseleur", ode au temps béni de l’amour perdu.

Feu! Chatterton
Feu! Chatterton © Sacha Teboul

On avait quitté l’élégant quintet au petit matin, exalté et tremblant d’avoir traversé la nuit électrique. On le retrouve sous l’arbre fruitier, dans la voluptueuse lumière de l’après-midi, célébrant les formes et les couleurs de la Nature charnelle. 

Faisant suite aux accents mélancoliques de Souvenir, à l’électrique Ginger et aux errements de L’Ivresse, Feu ! Chatterton pose ici L’Oiseau en guise de nouvel extrait !  

3 min

L'oiseau de Feu! Chatterton

Par France Inter

De cette vision animal parle le langage de l’inconscient ? L’Oiseau nous bouscule, nous fait prendre conscience du passé mais pousse à l'envolée.

Le rock français, c’est un peu comme le vin anglais. 

Cette citation attribuée à John Lennon a peut-être longtemps corseté les ambitions de nos musiciens hexagonaux. En 2015 pourtant, le groupe Feu! Chatterton parvenait à accorder avec brio la langue de Molière et les rythmiques sauvages et élégantes du rock anglo-saxon.

C’est lors d’un voyage en terres italiennes et ibériques que les premiers textes de L’oiseleur ont pris forme. Inspiré par de longues flâneries dans les jardins de l’Alcazar ou de Grenade, ce second album semble se dérouler dans la lumière d’un après-midi andalou, à l’heure de la sieste, les sens toujours en éveil. 

À cette heure où l’on revit en rêve le tendre passé qui jamais ne passe. “Il suffit de l’accepter. L’acceptation, c’est le mot clé, je crois”, dit le chanteur Arthur à propos du disque.

Alors du temps qui passe                                    
Je remonte le cours                                    
Jusqu’à l’impasse                                    
Où gisent mes amours                                    
Espérant trouver des plumes                                    
Un souvenir de plus                                    
Du pauvre oiseau                                    
Reconnu

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.