Comparer Dick Voodoo à un «Suicide» frenchie est un raccourcis sommaire. Car ll y a chez eux une urgence toute contemporaine, une idée du bouge paumé en périphérie de mégapole... Des riffs de guitares au milieu d’un monde électronique et cette voix qui prend de l’ampleur au fil de chaque titre. Ils se définissent comme cela :

« sous le pavé desgated communitiesde l'Occident figé défilent d'étranges processions. Elles rassemblent au sein d'étroites cavernes d'alcool et de fumée - ceux venus remercier l'électricité. Deux opérateurs leur répondent, l'un contrôle les oscillations mathématiques primitives de ses machines, l'autre scande à haute voix l'amplification des volts. Ils créent l'orage spéléologique, la fureur troglodyte. Repartent dans le noir qui attend l'aube et annoncent d'autres villes à prendre. »

Etes vous prêts ? Moi, oui !

« Dick Voodoo » (Dick Voodoo / Papa’s Prod). Sortie début octobre

Mots-clés :
Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.