Il est le Français le plus écouté dans le monde, à l'origine de tubes comme "Lean On" ou "Taki Taki". Alors qu'il voyage dans le monde à la recherche de nouvelles inspirations, il revient sur sa terre natale pour enflammer la Defense Arena. Mais comment est-il arrivé là ?

DJ Snake en concert
DJ Snake en concert © Getty / C Flanigan

Je suis un débrouillard, on ne pouvait pas m’arrêter, j’ai une solution à tous les problèmes. 

Pour lui, c'est une des explications de son succès. Il arrête l'école à 17 ans pour se consacrer à la musique. Il se laisse un an pour que ça marche, sinon il deviendra livreur, comme tous les gamins de sa cité. 

Alors qu'il n'est pas encore connu, un DJ américain s’intéresse à lui et veut collaborer. Il part pour les États-Unis alors qu'il ne parle pas un mot d'anglais, et emmène avec lui un ami suisse qui lui servira de traducteur. 

Il finit par collaborer sur l'album Born This Way de Lady Gaga. Cette collaboration lui donne de la visibilité et une crédibilité. 

Quelques années plus tard, en 2014, c'est un featuring avec Lil Jone, un rappeur d'Atlanta, qui va le propulser sur le devant de la scène. Le clip du morceau Turn Down For What compte aujourd'hui plus de 900 millions de vues sur Youtube.

Si je n'ai pas le milliard de vues, c’est pas un vrai tube.

Mais la success story ne s'arrête pas là. Un an plus tard, ce n'est pas un milliard, mais 2 743 000 000 de vues qu'il récoltera, pour le titre Lean On. Si on était passé à côté avec Turn Down For What, là, on ne peut plus le rater. Pourtant au départ, sur le papier, le nom de la chanteuse, MØ, avec qui il va collaborer pour ce titre, ne parle à personne. On est loin de Justin Bieber ou Selena Gomez avec qui il travaillera par la suite. 

Cependant, cette association avec l'artiste Danoise et le groupe de DJ Major Lazer est jusqu’à présent son plus gros tube.

J’écoute ce qu'il se passe. Au feu rouge, la voiture d’à côté, j’écoute ce qu’elle écoute, comme ça on peut s’imprégner. Je suis un peu une éponge en fait.

Voilà comment DJ Snake trouve l'inspiration. C'est notamment comme cela que son second plus gros succès verra le jour : Taki Taki en featuring avec la rappeuse Cardi B, la chanteuse Selena Gomez et le chanteur Ozuna. 

Il habite Miami et côtoie tous les jours ce qu'il nomme un meltingpot de personnes des Caraïbes, de Sud-américains ou de Brésiliens. Ce sont ces inspirations sud-Américaines et caribéennes qui façonnent le tube.

DJ Snake n'a pas fini de s'inspirer de lieux et d'ambiances. Après son concert à la Défense Arena, le 22 février, il voudrait se rendre à la Nouvelle-Orléans pour rencontrer des rappeurs qui ont des rythmiques et une approche de la musique différente qui intriguent notre Français.

Aller plus loin

🎧 ÉCOUTER - "J’ai réussi à développer la liberté que je voulais" DJ Snake était chez Boomerang d'Augustin Trapenard

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.