Activiste sonore depuis vingt-cinq ans, Doctor L traverse les galaxies musicales comme une incandescente comète, toujours en fusion(s). Du punk-rock des années 80 aux temps forts du hip-hop hexagonal avec Assassin, du démarrage de l’électronica à la renaissance Internationale de l’afro-beat, sans transition... En 2000, déjà sur le label Comet Records, il a su emmener l’afro-beat de Lagos vers le troisième millénaire avec l’album Black Voices de Tony Allen et même le faire tourner sur la lune, avec le disque Psyco on da Bus.Depuis dix ans, Doctor L poursuit cette même vision d’une musique protéiforme, qui fait se rencontrer le passé, le présent et l’avenir dans un retentissant big-bang temporel. Depuis dix ans, pour tenir ce pari fou, Doctor L crée en continu dans son home studio de Saint Ouen et lance des invitations tous azimuts : New-York, Paris, Londres, Lagos, Berlin, Bamako, Marseille… Le monde entier transite au deuxième étage de son repère foutraque et embarque vers un ailleurs cosmique. A l’image d’un peintre ou d’un sculpteur, Doctor L habite ce foyer artistique comme un atelier, où prennent vie des histoires humaines, sonores et graphiques.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.