Julien Doré est la Nouvelle Star. Vainqueur de l'émission l'an dernier sur M6, le chanteur de bientôt 26 ans (arrière petit neveu de l'immense illustrateur du 19è siècle Gustave Doré) sort "Ersatz", lundi prochain, son premier disque.Pour l'écouter, afin de le juger, il faut accepter une technique peu compatible avec l'exercice de la critique : Sony BMG ne vous envoie pas le disque, mais son attachée de presse. C'est elle qui glisse le disque dans la chaine hifi et vous le fait écouter, une fois, en sa présence, avant de repartir avec son objet précieux comme de l'or... Ainsi, les chansons de Julien Doré ne circuleront-elles pas sur le net.Alors? Exprimer un avis après une seule écoute ne peut relever que de la totale subjectivité (sentiment d'avoir passé le bac en une heure devant l'examinatrice).Alors? Doré confirme son talent de chanteur. Belle voix mâle qu'il maîtrise sans chercher à faire trop d'effets. Des accents qui rappellent ses idoles, Tom Waits et Arno en tête (d'ailleurs le belge et lui chantent en duo et le résultat est réussi).Beaucoup de cordes (guitares, banjo, ukulele) donnent une tonalité pop à "Ersatz" qui malheureusement glisse peu à peu vers un univers plus terne de "variétés".Doré a du mal à exprimer sa personnalité, à imposer un style, mais n'a pas à rougir de sa production arrangée sur plusieurs morceaux par Renaud Létang, vu notamment aux côtés de Daho.Mais encore une fois, tout cela, à première vue, ou plutôt, d'un coup d'oreilles.

Julien doré
Julien doré © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.