Même s’il a déjà fait les décors de Carmina Burana aux Chorégies d’Orange ce n’est pas sur un Requiem qu'on l’attendait

Image projetée lors du Requiem de Verdi aux Chorégies d'Orange
Image projetée lors du Requiem de Verdi aux Chorégies d'Orange © Philippe Druillet

Même s’il a déjà conçu les décors de Carmina Burana aux Chorégies d’Orange, on n'attendait pas Philippe Druillet sur un Requiem. Deux ans après les cantates profanes de Carl Orff, le dessinateur de BD spécialisé dans la science-fiction s’attaque à … une messe. Des morts, certes, mais une messe tout de même. Le Requiem de Verdi, est connu pour être dur. D’abord écrit pour les obsèques de l’un de ses amis, cette messe d’accompagnement des morts fait la part moins belle à la partie requiem (la prière des hommes vers Dieu), qu’au Dies irae (les volontés de Dieu). Cette musique, Philippe Druillet la connaît bien. Il la découverte un peu par hasard à 12 ans en achetant un disque aux puces. Et en 1976, à la mort de sa femme Nicole, il l'a écoutée en boucle. Le 16 juillet prochain, des images des BD Lone Sloane et Nosferatu seront animées et projetées sur le mur du théâtre antique pour accompagner la musique jouée par l’Orchestre national du Capitole de Toulouse et le chœur de l’Orféon Donostiarra dirigés par Tugan Sokhiev. L’occasion d’aller à la rencontre de Philippe Druillet :

Philippe Druillet : "Nous sommes au service de la musique"

1'01

Nous sommes au service de la musique

Par Anne Douhaire - France Inter

« La musique m’évoque des images, et j’ai construit des albums entiers avec Carmina Burana et le Requiem de Verdi »

2'16

Nous entrons dans le sacré

Par Anne Douhaire - France Inter

« On rentre dans le monde sacré. Je ne suis pas athée, mais j’ai un léger doute… Et j’ai le sens du sacré »

2'16

Je ne suis pas athé, mais j'ai un léger doute

Par Anne Douhaire - France Inter

« Le livret du Requiem, c'est monstrueux. Daech, à côté du Dieu de Verdi, c’est de la rigolade ! La voix de Dieu, c’est la mort. C’est incroyable, terrifiant. Je voudrais dégouter les catholiques de Dieu, mais je n’y arriverai pas et pourtant, c’est terrifiant »

1'11

Le Dieu de Verdi est terrifiant

Par Anne Douhaire - France Inter

Voir quelques images qui seront projetées :

_Quelques images du Carmina Burana de 2014 :
_

Le Requiem de Verdi aux chorégies d’Orange : le samedi 16 juillet à 21h45, retransmise sur France 3

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.