Certains attirés par les têtes d’affiche découvriront en première partie de spectacle de nouveaux espoirs de la chanson, et à travers eux ce qui fait l’originalité du festi’Val-de-Marne avec ses fameux « Premiers pas » devenus au fil des années sa marque de fabrique. On se réjouira du soutien à la création apporté à de jeunes artistes.

D’autres familiers des chemins de traverse, arpenteront les petites salles pour des rapports plus intimistes aux artistes. Des familles emboîteront le pas à leurs enfants aux rythmes des « refrains des Gamins » et nombre de jeunes entraineront leurs parents vers ces formes innovantes qui participent de leur culture.

La Grande Sophie
La Grande Sophie © Yann Orhan

Beaucoup trouveront avec la JIMI , une formidable opportunité d’échanges et de conseils et disposeront avec bonheur de cette espace de liberté dédié aux réseaux indépendants. Les plus fidèles spectateurs du festival, attachés à des valeurs humanistes, apprécieront l’hommage à Louis Aragon qui s’inscrit dans le prolongement de ceux que nous avions rendu à Jean Ferrat, à Léo Ferré à Allain Leprest et à la force de leurs chansons.

C’est à la diversité de ses publics que le Festi’Val-de-Marne doit sa notoriété, sa popularité et son rayonnement. C’est aussi à la qualité de son partenariat avec cette année21 villes de notre département. C’est enfin assurément à Jean-Claude Barens, son directeur, et à l’équipe soudée qu’il a su former que nous devons ce temps fort de la vie culturelle du Val-de-Marne et ce moment de fête et de rencontres.

Je me réjouis que grâce à l’aide du Conseil général et notamment aux tarifs particulièrement accessibles qu’elle rend possibles, la chanson puisse être le passeur de tant d’émotions, de révoltes, d’humour de solidarité et d’espoir. Plein succès à ce 26ème festival !

Christian Favier , Sénateur et Président du Conseil général du Val-de-Marne.

Vingt-sixième édition du festival :

26, ce chiffre qui vient s’adosser au quart de siècle écoulé depuis la naissance du Festival,26, nombre de lettres de l’alphabet qui nous permet d’écrire notre histoire en instillant tous les ans une vivifiante dose de nouveautés,26, ces noces de jade avec une chanson que nous aimons tant vous faire partager,26, comme le « s » sifflant mêlant les mots et les sons,26, loin de ces box office qui bruissent en coulisses,26, autant d’années que nous nourrissons ces fondamentaux qui font notre solidité,26, heureux qui comme Ulysse faisons ce beau voyage,26, l’entrée dans une ère nouvelle que nous voulons toujours aussi curieuse généreuse et solidaire,26, diversité métissée veintiseis et twenty-six,26, ans d’un automne chantant dont je vous invite a découvrir le programme dès à présent.Jean Claude Barrens , directeur du Festi’Val-de-Marne.

Arthur H
Arthur H © Diane Sagnier
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.