Une édition synonyme de retour aux sources avec la volonté de proposer la découverte des artistes qui dessinent le paysage musical d’aujourd’huiet de mettre en avant des projets originaux comme The Lightnin 3, Eric Legnini invitant Mamani Keita et Hugh Coltman .

Cette édition 2013 rend un hommage auMali avec la venue de Salif Keita et Ballaké Sissoko.

L’événement c’est Ondatrópica , grand orchestre colombien produit par Will Holland alias Quantic, qui rassemblent des musiciens légendaires et la jeune génération.

L’Amérique du Sud, le Mali sont les temps forts de cette édition, artistes du monde mêlés aux artistes régionaux avec en particulier une création régionale d’Antonio Rivas et Joaquin Diaz.

Montage Rhabi Ambiance Marianne
Montage Rhabi Ambiance Marianne © Festival de Thau - Paul Amouroux -

Le festival de Thau, une joyeuse philosophie écolo musico :

Vendredi 12 juillet : à 20H30 un ciné débat :projection du film consacré à Pierre Rabhi "Au nom de la terre"suivi d'un débat animé par Lise-Roux Gallois co-coordinatrice du mouvement Colibris 34

Mercredi 17 juillet : 17H00 : une Conférence "le stéréotype, fabrique de la discrimination féminine", animée par le philosophe Michel Negrell, avec une projection du film "Réponse de femmes" d'Agnès Varda et une performance artistique

Vendredi 19 juillet : 17h00 : une conférence de Pierre Rabhi sur l'agroécologie, avec Pierre Rabhi

Samedi 20 juillet : 18h30 : une conférence "Inventer un monde soutenable : l'air, pollution à tous les étages !", animée par Thierry Salomon, avec Jade Lingaard (journaliste Médiapart), et Geneviève Azam (économiste).Dimanche 21 juillet : 18h30 : Conférence "Inventer un monde soutenable : croissance, crises et transitions", animée par Thierry Salomon, avec Jade Lingaard (journaliste Médiapart), et Geneviève Azam (économiste).

... et les traditionnelleshuîtres de l’étang et le Picpoul de Pinet AOC !!

Ondatropica
Ondatropica © Aria Elisa Duque

Une rencontre entre la Cumbia et le Vallenato colombien avec Rivas et Diaz

Rivas et Diaz
Rivas et Diaz © Florian Oliveres

On considère que l’accordéon diatonique est arrivé dans le nouveau monde, via la côte atlantique, vers 1890. Le caraïbe était pour lors le théâtre d’un brassage ethnico-culturel privilégié. Des le début du 19 ème siècle, fruit du métissage de trois cultures : africaine, indienne et espagnole des folklores ce sont développés tout d’abord avec des "gaitas" grandes flûtes de bois, et tambours d'origine africaine, dont la "tambora" actuelle est une descendante directe.Au fil des ans, d'autres instruments sont venus s'ajouter et peu à peu remplacer les gaitas ; les orchestres ont adopté un style plus dansant, incluant dans leur rangs, accordéons, clarinettes, bongos, guacharaca, puis trompettes et saxos, trombones et tubas…La Cumbia et le Vallenato colombien d’une part, le Merengue et la Bachata dominicains de l’autre, sont sans contexte les expressions folkloriques les plus représentatives et riches développées avec l’accordéon diatonique dans ces contrées caribéennes.

Le colombien Antonio Rivas et le dominicain Joaquin Diaz sont par leur action artistique ambassadeurs distingués et reconnus comme tels de leurs folklores respectifs. Leurs parcours professionnels les ayant emmenés à se côtoyer à maintes reprises, c’est tout naturellement que l’idée d’une rencontre ayant pour but une création commune fut proposée par Florian Oliveres (Festival Détours du Monde) et Monique Teyssier (Festival de Thau) pour y être présentée lors des prochaines éditions de leurs festivals courant l’été 2013.

lien image evenement festival de l'été
lien image evenement festival de l'été © Radio France
Mots-clés :
Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.