Début août en Prairie de Landaoudec, Presqu’île de Crozon, se déroulera le rendez-vous estival phare de l’été pour tous les amoureux des musiques du monde, des métissages et des instants conviviaux et festifs comme sait en héberger la Bretagne.

Le Festival du Bout du Monde, 14ème du nom, restera fidèle à ce qu’il a toujours été : un lieu d’échange, ouvert sur le monde et la richesse des expressions culturelles d’ici et d’ailleurs. Un lieu où grands noms ou découvertes trouvent leur place auprès d’un public curieux, bienveillant et multi-générationnel. A l’heure où la tendance générale est au lissage et à la prudence, l’équipe du festival tend vers l’audace et la prise de risque, artistique, humaine. Elle garde au chaud tous les ingrédients de ce qui fait le sel de cet événement : le sens de l’accueil, des artistes et du public, une taille raisonnée et raisonnable, un ancrage territorial fort, des partenaires fidèles et engagés et un sens de la fête qu’aucune ondée ne saurait entraver !

Ambiance au festival du bout du monde
Ambiance au festival du bout du monde © A. Le Bloas
Joe Cocker
Joe Cocker © Festival du bout du monde
Le festival fera la part belle à la **diversité** , tant dans les esthétiques ou cultures représentées que dans le degré de notoriété ou de reconnaissance publique des groupes : artistes émergents, premiers albums, premières scènes, côtoieront des monuments du paysage musical mondial tels que **Joe Cocker (dernière tournée)** , les légendes du reggae **Israël Vibration** , les papes de la soul-funk **Kook & the Gang,** le grand bluesman**Taj Mahal** ou encore les vindicatifs punks de **Ska-P** . L’hexagone sera représenté par **Jacques Higelin** ou **Cali** , quand des formations comme **La Rue Kétanou** ou **Boulevard des Airs** donneront la parole à une chanson française métissée. Côté musiques d’Afrique, **Manu Dibango Soul Makossa Gang** et son invité **Cheick Tidiane Seck** proposeront un hommage au Mali, tandis que les**Terakaft** défendront le rock des touaregs du désert. **Ebo Taylor** remontera quant à lui aux origines de l’afrobeat à travers le highlife, genre trop méconnu. Cette année, une **création française spéciale** entre **Ray Lema et l’Orchestre Universitaire de Brest, dirigé par Jean-Philippe Brun** entraînera les festivaliers dans un univers jusqu’ici inexploré au Bout du Monde : la musique world-jazz du congolais sera sublimée par une orchestration symphonique haute en couleur.
Melissa Laveaux
Melissa Laveaux © Emma Pick
Les Balkans ne seront pas en reste avec **Shantel** et son **Bucovina Club Orkestar** , **Haris Pilton et Gyspsy Sound System** , témoins de l’effervescence et du grain de folie qui caractérise la création artistique de l’est actuellement, lieu de fusion entre sonorités traditionnelles et urbaines par excellence. Des belles voix seront aussi mises à l’honneur, avec **Yasmin Levy** d’Israël, **Mélissa Laveaux** , canadienne d’origine haïtienne, **Sandra Nkaké** , diva de la veine d’une Nina Simone ou **Amparo Sánchez** , «cantaora» ibérique. Le hip-hop ou le slam sera bien représenté par le prolixe brésilien **Criolo** ou le très talentueux **Gaël Faye** , franco-burundais. Les autrichiens beatboxers de **Bauchklang** attesteront une nouvelle fois du pouvoir incroyable de la voix. Enfin, un nombre incalculable de formations invitées échappent à une classification définie et c’est justement ça qui en fait la richesse, humaine ou artistique. Ainsi, la tradition culturelle de Guadeloupe rencontrera la Bretagne avec le projet **Lyannaj** , les marseillais du **Watcha Clan** feront résonner un global beat festif et inventif quand les cuivres du **Soujazz Orchestra** donneront du souffle entre soul et afrobeat. Les catalans de la **Troba Kung-fu** fusionneront rumba, sonorités latines pour un combo énergique et chaleureux. Toute la culture musicale colombienne sera incarnée par la formation **Ondatropica** , qui rassemble les plus grosses pointures du pays de la cumbia. Au rayon des surprises, la formation japonaise **Shibusa Shirazu Orchestra** nous réserve un spectacle ovni, déjanté et complètement inédit.
La troba Kung Fu
La troba Kung Fu © Festival du bout du monde
A ce jour, la programmation n’est pas complètement achevée. Nous annoncerons les 4 formations restantes très prochainement. **Bon festival et rendez-vous les 2/3/4 août dans la Prairie de Landaoudec pour des découvertes épicées et décoiffantes et de grands moments de musique. Une invitation au voyage, aux rencontres artistiques et humaines avec des artistes qu’on aime !** **[Toute la programmation à découvrir ici > ](http://www.festivalduboutdumonde.com/index.php)**
lien image evenement festival de l'été
lien image evenement festival de l'été © Radio France
Mots-clés :
Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.