France Inter en direct pour 2 sorées :

  • Le samedi 9 novembre de 20h à 23h avec London Grammar, Jacco Gardner Valery June à la Cigale, soirée présentatée par Valli

  • Le dimanche 10 novembre de 21h à minuit avec Christine and the Queens, AlunaGeorges , Laure Mvula à la Cigale, soirée présentée par Laurence Pierre

Fidélité et aventure : cette apparente opposition fait, depuis vingt-cinq ans, la force et la singularité du Festival Les inRocKs. Fidélité à une certaine idée de l’écriture, quelle que soit la façon dont elle s’exprime ensuite ; aux artistes, défendus dès leurs débuts par le magazine et qui viennent, de Foals à Suede , en passant par Breton , enrichir de leur expérience cette programmation 2013. Fidélité à des labels enfin, à l’occasion de deux cartes blanches , l’une offerte à l’écurie Domino de Londres, l’autre à Kitsuné, pour la désormais traditionnelle soirée Kitsuné Maison .En Vrai !. Mais l’esprit d’aventure, de défrichage, reste la marque de ce Festival qui, petit à petit, continue de s’implanter hors de Paris :Nantes et Toulouse , bastions historiques, seront ainsi complétés cette année par Tourcoing, Caen, Bordeaux et Nancy.

Dans cet impressionnant choix de nouveaux noms et nouveaux sons se cachent sans doute les stars de demain : après tout, de Franz Ferdinand à Muse , des Arctic Monkeys aux White Stripes , combien de groupes découverts lors du Festival Les inRocKs sont ensuite devenus têtes d’affiche ?On misera donc quelques livrets A sur le rock tranchant deDrenge , la pop démesurée dePapa , le punk foutraque des Amazing Snakeheads , le hip-hop possédé de Young Fathers , le songwriting embué de Sivu , le psychédélisme de Temples , la musique inclassable d’Arthur Beatrice , l’electro sombre de Deptford Goth , la soul fiévreuse deMatthew E. White ou l’esperanto déjanté de Troumaca . Ces derniers symbolisent une grande constante depuis des années : ces groupes sur lesquels refusent d’adhérer les étiquettes, défiant les genres et les cliques, à l’image dans cette édition de Suuns , These New Puritans ou Petite Noir .

Ce que rappelle aussi cette programmation riche et variée, c’est que la femme est l’avenir de l’homme : Valerie June , Laura Mvula , Austra, HollySiz, Portland, Christine & The Queens, MØ, Lucius , les torrides et déjà important(e)s AlunaGeorge etLondon Grammar feront monter la température de novembre avec leur electro, leur soul, leur pop, leur folk ou leur mélange de tout. Mais pour faire exploser le thermomètre, on comptera particulièrement sur les mains (perverses) de maître du génial américain Diplo , dont le collectif Major Lazer prolongera jusqu’à l’indécence l’été indien, l’été sans fin. Enfin un concert raccord avec le numéro spécial sexe des Inrocks ! Les Inrockuptibles

Mots-clés :
Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.