Comme chaque année en février, des effluves remontent du bayou, les lentilles d’eau ondulent, la brume est traversée par quelques rais de lune. L’heure est venue des célèbres « Nuits de l’Alligator », festival ennemi du solo sirupeux, ami de la transe et des alcools de contrebande, qui donnerait tout pour un riff sauvage et sexy. A l’affiche : des morts vivants, des envoutés du groove, des femmes fatales, des batraciens gluants …venus conquérir la France en 23 villes et 26 dates ! Vous ne rêvez pas, ils sont là, bientôt dans tous les foyers …

http://www.nuitsdelalligator.com/

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.