Le décès de Philippe Zdar, survenu à la veille de la Fête de la musique, a marqué les férus d’électro. Vendredi soir, de nombreux DJ ont diffusé, en hommage, des morceaux du duo Cassius dont Zdar était l’un des membres.

Une platine DJ diffusant 1999 de Cassius.
Une platine DJ diffusant 1999 de Cassius. © Instagram

Il devait, le temps d’un set, participer eux aussi à la Fête de la musique, invités comme d’autres artistes, par France Inter, à se produire à l’Olympia. Mais vendredi soir, Cassius n’est jamais monté sur scène. Jeudi, le groupe a été tragiquement amputé de l’un de ses deux moitiés, avec le décès du producteur et ingénieur du son, pionnier la French Touch, Philippe Zdar. “C’était un garçon brillant, jamais rassasié de musique, avec une vision panoramique de la musique avec l'utopie matrice de l'électro” lui rendaient d’ailleurs hommage Rebecca Manzoni et Didier Varrod, devant le public de la salle parisienne. 

Au micro d’Inter, Lomepal parle également de Zdar : “Je suis très touché. C'était une légende, c'est tellement soudain. C'est une personnalité tellement puissante, j'ai l'impression de le connaître”.

"C'était une évidence de conclure par ce titre incroyable"

Mais le décès de Philippe Zdar a marqué à travers tout le pays les fans d’électro ou ceux qui, tout simplement, ont déjà dansé sur l’un des tubes du duo Cassius. À l’occasion de cette Fête de la musique, plusieurs DJ ont par exemple ajouté un titre du groupe, pas forcément prévu à leur set. 

C’était une évidence que je devais conclure par ce titre incroyable, I Love U So”, écrit un DJ qui a mixé vendredi soir à Versailles. “Je débute mon set avec respect pour Cassius et Philippe Zdar, une véritable inspiration pour mon style de musique, une terrible perte”, écrit encore un DJ anglais.  

De nombreux DJ ont d’ailleurs posté des photos de leurs platines diffusant des titres de Cassius aussi connus que Toop toop, comme ici à Paris ou Ibiza. À Orléans, là aussi, comme dans cette vidéo

View this post on Instagram

#cassius #respect #brother

A post shared by Swakky (@swakkyofficiel) on

Un internaute poste également sur Instagram une vidéo d’un parc, dans une commune d’Île-de-France, et des habitants qui dansent sur 1999.

Aller plus loin

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.