France Inter en direct de la Fiesta avec :

  • Concert de Temenik Electrik le vendredi 18 octobre de 21h à 23h, présentation Laurence Pierre

  • Concert de Mala in Cuba le samedi 19 octobre de 20h à 22h, présentation Laurence Pierre

Depuis 1992, l’incontournable événement de la rentrée fait briller les cultures du monde et croise avec passion les gens, genres et les générations. Dans son envoûtant décor monumental du Dock des Suds, 60 000 spectateurs transforment chaque année l’automne marseillais en moments brûlants et profondément méditerranéens, parfaits mélanges de féria, de carnaval et de festival global. Une formule atypique comme un antidote puissant à la morosité… La 22ème édition brandit son manifeste positif. Les meilleures vibrations musicales planétaires s’y donnent rendez-vous avec notamment une mise en lumière des prestigieux labels de world-music qui agitent depuis 30 ans le grand bal de la sono internationale. Musiques, gastronomies et arts du monde, placés sous sa bonne étoile, la Fiesta confirme que les cultures mondiales devraient être, tous les ans, capitales !

Notre festival rend heureux

Si vous voulez rester entre vous, mêmes âges, mêmes goûts, mêmes « habitus » et payer très cher votre place ce n’est pas la Fiesta qui vous rendra heureux.

Pourtant, c’est simple ! Vous prenez :Une ville, un peu fragile, mais qui fonctionne à l’ancienne, où tout est à faire, sauf la mer ; Un lieu, le Dock des Suds, ancienne réserve de sucres de l’Océan indien, c’est bon pour les anecdotes historiques ;Un quartier en mutation et à vendre, c’est bon pour l’avenir ;de la musique rap ou des Comores, c’est bon pour Marseille Kapitale de la Kulture qui les avait oubliés.De la cumbia pure Colombie, du zouk, de l’électro rugissant chinois, de l’africain flamboyant, un zeste d’Afrique du Sud et des Pays-Bas… Rajoutez du rock du Maghreb, du jazz non conforme, des fanfares et des DJ déjantés, c’est bon pour le corps et les oreilles.Mettez tout ça en valeur par des graphistes et artistes sensitifs et festifs, c’est bon pour vos yeux.Et surtout, surtout, n’oubliez pas, tout commence à 19h et termine à 4h du matin, c’est le bon temps qu’il faut pour rencontrer votre amour, parler à votre voisin, croiser et danser avec des cols blancs, des cols bleus, des jaunes, des cafés au lait, des blacks fous de flamenco…Ne rêvez pas !Vous avez là sous vos yeux nos sociétés modernes et vous pouvez enfin lâcher prise !Halte aux mises en garde, aux « fais pas-ci, fais pas-ça » de notre époque.Le bonheur est dans la Fiesta, l’automne est beau !Bernard Aubert pour l’équipe de la Fiesta des Suds

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.