La chaleur ibérique envahit la Grande halle lors d’un long week-end dédié au flamenco.

Trois soirées d’émotions fortes durant lesquels grande famille gitane et jeunes talents prouvent la richesse de cet art en perpétuelle évolution sans jamais renier tradition et héritage.Un programme chaleureux et coloré qui commence le jeudi avec José Maya , danseur attitré du célèbre Tomatito . En seconde partie La Farruca , La Faraona etEl Carpeta, la famille regroupée de feu El Farruco ; deux de ses filles et son petit-fils âgé de 12 ans, tous les trois danseurs de flamenco à l'état pur, sans paillettes ni artifice.

Farruca - Antonio El Pipa - La Moneta
Farruca - Antonio El Pipa - La Moneta © Week-end Flamenco à la Villette

Le vendredi, un concert du pianiste virtuose Diego Amador , issu d’une famille gitane de Séville, purement traditionnel et totalement avant-gardiste.Suite de la soirée avec La Moneta , danseuse originaire de Grenade à l’expression profondément dramatique.

Et pour finir ce week-end, deux spectacles de danse avec la compagnie Antonio El Pipa , fidèle héritier de la danse gitane pure et authentique et Pastora Galván , sœur d’Israel Galván, qui représente avec sa dernière création la jeune génération de danseuses flamencosPour compléter le voyage,un village espagnol propose, avant et après le spectacle, dans une ambiance musicale et festive, produits gastronomiques et stands d’artisanat ainsi qu’une grande tombola pour gagner un voyage à Séville.

Antonio El Pipa - La faraona y Farruca - Pastora Galvan
Antonio El Pipa - La faraona y Farruca - Pastora Galvan © Molnar Beatrix - Week-end Flamenco à la Villette - Felix Vazquez
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.