Florian Schneïder était l'un des deux fondateurs du groupe Kraftwerk, groupe allemand phare et référence pour des générations de musiciens. Il est mort d'un cancer il y a quelques jours. il avait 73 ans.

Le groupe Kraftwerk en 1981
Le groupe Kraftwerk en 1981 © Getty / Shinko Music / Koh Hasebe

C’est en 1970 que Florian Schneider fonde le groupe Karftwerk avec Ralf Hutter. Les deux musiciens se sont rencontrés au conservatoire de Düsseldorf deux ans auparavant. Florian joue de la flûte et du violon, mais très vite les deux musiciens se passionnent pour la technologie, le design, l’architecture, et aussi les films de Jacques Tati. 

Au départ le succès n’est pas au rendez-vous. Les deux musiciens jouent dans des centres d’art, des musées. En 1974 sort Autobahn et c’est un succès mondial. Leur musique est avant-gardiste, elle chante le progrès et les objets issus de la modernité. C’est à cette période que Florian et Ralf montent leur fameux studio Kling Klang. Le titre Radioactivity sortira de ce studio et deviendra disque d’or deux ans plus tard . La  version de 2012 fait référence à Fukushima et celle de 1991 à Tchenobyl. 

The man Machine est également un grand repère dans la carrière de Krafwerk avec le titre The RobotsDie roboter.  Krafwerkt aura une influence immense sur l’ensemble de la scène mondiale et sera le terreau des mouvements Techno et House aux États-Unis. 

Jean Yves Leloup est le commissaire de l’exposition "De Krafwerk à Daft Punk" qui s’est tenue à la Philharmonie de Paris l’année dernière, est attendue à Londres puis envisagé dans la ville natale de Florian Schneider : "On le sait peut être moins mais c’est le groupe européen le plus influent sur la musique noire américaine. Une influence majeure sur le hip-hop et sur la scène de Chicago. Beaucoup de musiciens noirs étaient fascinés par leur sens du beat, des percussions, et d’une certaine forme de danse et de pop"

Krafwerk qui toujours selon Jean Yves Leloup est un duo indissociable : "On ne peut pas séparer Florian Schneider de Ralf Hutter. C’est un duo fondateur de la musique moderne comme Mick Jagger et Keith Richards ou Lennon et McCartney, explique le spécialiste. Florian était le plus mélodiste des deux. Ils étaient fascinés depuis toujours par les Beach Boys mais eux ont voulu catapulter la pop music dans une ère de modernité".

Avec la mort à 73 ans de Florian Schneider, c’est un bout de l’histoire de la musique qui disparaît. Inspiré par son environnement : les vapeurs sidérurgiques de la Ruhr et une esthétique qui entrevoit la domination de la machine sur l’homme, Florian Schneider aura contribué à la naissance des musiques électroniques et deux courant musicaux majeurs du XXIe siècle. 

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.