France Inter fête le Printemps :

  • Jeudi 24 avril , 11h-12h30, On va tous y passer, André Manoukian - Vendredi 25 avril , On va tous y passer, 11h -12h30, André Manoukian- Vendredi 25 avril , On parle musique, 16h -17h, Sylvie Chapelle- Vendredi 25 avril , Addictions, 20h-23h, Laurence Pierre avec la diffusion du concert de Catherine Ringer et du concert de WinstonMcAnuff&Fixi - Samedi 26 avril , Live me do, 21h-Minuit, Valli avecla diffusion en direct des concerts de Breton, Klaxons et KavinskyEntrée libre et gratuite à L’Auditorium et la Médiathèque (Bulle) de Bourges dans la limite des places disponibles

C'est qui le patron ?

"Le Printemps de Bourges doit devenir, pour tous ceux qui s’intéressent à la chanson, un lieu de création, d’expression et de confrontation sur la chanson d’aujourd’hui. "35 ans plus tard, c'est la même passion qui anime l'un de ses fondateurs, Daniel Colling.Mathieu Culleron l'a suivi tout au long de la préparation de l'édition 2014

Le festival

L’hiver, c’est le froid et l’ennui. C’est pour cela qu’on a inventé le Printemps.Et, une fois de plus, le Printemps étale ses bienfaits – des couleurs, des textures, des goûts, des lumières qui nous annoncent les beaux jours. Six jours de festival et ce sera l’été, le sourire installé, le soleil bien calé dans le ciel. Le Printemps, quoi.

Cette profusion, ce sont les grands navires du W et du Palais d’Auron, avec les grosses sensationsfrancophones ou anglo-saxonnes de tous les genres, les trépidations de la Rock’n’Beat Party , une soirée de reggae ... Aux 22 Est et Ouest et à l’Auditorium, les fraîcheurs tout juste défrichées et les chercheurs de splendeurs neuves. Au théâtre Jacques Coeur pendant trois soirs, Plaza Francia , l’aventure tango de Catherine Ringer et deMakaroff et Müller , ex- Gotan Project. Tout près de là, le Printemps retrouve après plusieurs années d’absence le Palais Jacques Coeur, chef d’oeuvre du XVe siècle, pour y installer des concerts d’exception autour du piano et de la voix . Exception encore avec la soirée des tindersticks et de leurs invités dans l’immense vaisseau de pierre et de foi de la Cathédrale.Puisque le Printemps se fait aussi avec de très jeunes hirondelles, l’aventure des Inouïs se poursuit : les noms des impétrants seront connus le 13 mars, ceux des artistes présentés sur les scènes extérieures gratuites, le 27 mars. Tard ? Non. Le Printemps est aussi urgence, parfois même frénésie.Et, pendant six jours, on va tout vouloir. Vérifier si tel buzz est mérité ou si telle voix a toujours les mêmes sortilèges, se laisser tenter – en confiance – par une soirée où on ne connait qu’un seul nom, oser la découverte en sachant qu’on retrouve aussi ses artistes favoris… Ces choses-là, ça ne peut se faire qu’au Printemps, et grâce à l’engagement, année après année, des artistes, des musiciens, des techniciens et de tous nos partenaires publics et privés. Car ce miracle ne peut avoir lieu que grâce à eux. À chaque Printemps.Daniel Colling

Mots-clés :
Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.