Découvrez 5 clips inédits

Elle le dit très simplement, sans la moindre afféterie. "Il me semble que c’est l'un de mes meilleurs albums.. " Françoise Hardy n’a jamais caché son goût pour les chansons lentes et romantiques. Piano et cordes se taillent la part du lion sur l'amour fou , ce nouvel album à l’inspiration riche et néanmoins homogène. "Mon fils Thomas trouve que cela manque de guitare ! " plaisante-t-elle. Les dix chansons inédites de L’amour fou évoquent des amours impossibles, torturées, destructrices. Chaque texte illustre le thème à sa manière, mais toutes les mélodies sont lentes. "Je ne suis pas très à l’aise avec les tempos rapides et trop rythmiques. Là, pour la première fois depuis des lustres, chaque chanson était vraiment dans mes cordes… " explique la chanteuse.

Pourquoi vous

Premier single extrait de l’album, Pourquoi vous ? est une contribution de Calogero et aussi la chanson pour laquelle le texte de Françoise Hardy a jailli le plus rapidement, malgré sa découpe « un peu démoniaque ». Cette chanson est aussi l'une des plus originales de l’album, avec ses couplets dépouillés et son bel arrangement de cordes. « Piano et cordes, c’est la combinaison que je préfère, mais je n’aurais jamais pensé pouvoir faire tout un album ainsi. Ni avoir autant de vraies cordes, ce qui ne m'était pas arrivé depuis les années 70. »

### Normandia

Si vous n'avez rien à me dire

Le seul autre texte non écrit par elle est un poème de Victor Hugo, mis en musique par Bertrand Pierre : Si vous n’avez rien à me dire. "J'apprécie la simplicité du texte qui pourrait avoir été écrit aujourd'hui et ressemble davantage à un texte de chanson qu'à un poème. J'aime plus particulièrement la phrase sur laquelle repose tout le texte : Si vous n’avez rien à me dire, pourquoi venir auprès de moi ? " précise Françoise.

RV dans une autre vie

L’orfèvre pop François Maurin signe quant à lui la mélodie plus enlevée de Rendez-vous dans une autre vie, qui conclut l'album.

L'amour fou

C’est le compositeur Thierry Stremler, collaborateur régulier de François Hardy, qui a donné le la, en lui envoyant une première mélodie dont le style, assez 19ème siècle, lui a inspiré un texte directement influencé par sa lecture assidue d’Edith Warton et de Henry James. Il s'agit de la chanson-titre, L'amour fou : "Je venais de lire L'Américain de James et avais été frappée par une scène dans laquelle un jeune homme se fait tuer en duel pour une jeune femme qui n’en a rien à faire de lui. J'ai pensé que L'amour fou pouvait faire un bon titre d'album et constituer, de près ou de loin, le thème de chacune des chansons… »

Parallèlement, Françoise Hardy a décidé d'intituler l'amour fou également un récit commencé il y a une trentaine d’années. "L'amour fou est le titre d'un roman – illisible pour moi - d'André Breton, mais pour la Société des Auteurs, c'est un titre multiple qui appartient à tout le monde. " Quatre ans après le triomphe de son autobiographie, elle livre aujourd’hui une sorte de synthèse des quelques histoires sentimentales très similaires qu'elle aura vécues. Le personnage masculin est lui-même une sorte de profil-type des quelques hommes qu'elle a aimés. "J’ai toujours été attirée par le même type d’homme, et mes comportements inadéquats ont eux aussi toujours été les mêmes, hélas… " confie-t-elle.L’amour fou marque le cinquantième anniversaire de la sortie du premier disque de Françoise Hardy. "Les anniversaires n'ont jamais été ma tasse de thé, mais publier en même temps un album qui me ressemble plus que les autres et le récit de l'histoire que j'aurai vécue toute ma vie et qui aura inspiré la plupart de mes textes, est ma façon d

Mots-clés :
Articles liés
Musique
Playlist | 40 ans de Jazz in Marciac
27 juillet 2017
Musique
Francofolies 2017, la playlist
11 juillet 2017
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.