Une chanson qui nous dit : "Ça fait du bien d’être vivant", je sais bien, c’est une banalité, mais comme disait un de mes profs que j’admirais, n’oubliez jamais les évidences.

Le chanteur, musicien et compositeur Brendan Benson sur scène à la Music City Food + Wine Festival Harvest Night le 20 septembre 2014 à Nashville, Tennessee.
Le chanteur, musicien et compositeur Brendan Benson sur scène à la Music City Food + Wine Festival Harvest Night le 20 septembre 2014 à Nashville, Tennessee. © AFP / RICK DIAMOND / GETTY IMAGES NORTH AMERICA

5 mai 2020 - Confinement Jour 38

Si je prononce le nom de Brendan Benson, peut-être que la majorité d’entre vous donnera sa langue au chat. 

Et pourtant ce musicien qui vit à Nashville et aura cinquante ans cette année est loin d’être un inconnu. 

Il est, à égalité avec son copain Jack White, plus connu que lui, c’est vrai, le co-leader d’un groupe qui s’appelle les Raconteurs et qui a donné il y a un an un concert mémorable à l’Olympia, retransmis par France Inter, bien sûr. 

Brendan Benson est, si vous voulez, son Paul McCartney, alors que Jack White serait plutôt son John Lennon. Bref, Benson, c’est un petit maître de la mélodie légère et bien tournée, capable aussi d’avoir une énergie de dingue. 

Tout comme McCartney, soit dit en passant. Alors, tout récemment, Benson a transformé une malchance en chance. Je m’explique. 

À Nashville, on a détruit le studio qu’il avait amoureusement équipé pour construire un parking. Fini, les instruments vintage et les beaux amplis à lampe. Il a dû se réfugier dans sa cave pour faire de la musique, comme le jeune banlieusard lambda. Et c’est comme ça qu’il a découvert la musique assistée par ordinateur, les logiciels, la programmation électronique. 

Et ce vieux rocker, entre guillemets, a plongé et y a pris goût. Et cette chanson, Good to Be Alive, extraite de son nouvel album Dear Life, c’est un peu comme si Electric Light Orchestra, soit un certain rock mélodieux et entraînant des années soixante-dix, rencontrait, je ne sais pas, moi, Kanye West. 

Je ne doute pas que cette chanson qui dit : 

Mon corps vieillit, mais ma tête ne prend pas vraiment d’âge et à l’intérieur je me sens toujours jeune »,

Ça vous parlera.  

Aller Plus Loin

🎧 ECOUTER | Dans la playlist de France Inter : Dévotion, Kanye West avec l'album “Jesus is King”

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.