Il est des voix qui, dans le matin froid, vous réchauffent le cœur et la voix Melody Gardot est de celles-là. Elle reprenait ce matin, dans Boomerang, "Hard times" de Ray Charles, a cappella.

Melody Gardot au Festival du Jazz de Montreux en 2009
Melody Gardot au Festival du Jazz de Montreux en 2009 © AFP / FABRICE COFFRINI

Augustin Trapenard recevait ce matin dans Boomerang, Melody Gardot, à l'occasion de la sortie de son premier album enregistré en live, et sobrement intitulé Live in Europe

Comme le veut désormais la tradition, l'invité(e) peut clôturer l'émission par une carte blanche et l'artiste américaine a proposé un instant de grâce avec une version a cappella de Hard Times (No One Knows Better Than I) de Ray Charles, sortie en 1961 sur l'album The Genius Sings The Blues.

Augustin Trapenard interrogeait Melody Gardot sur ses cures de silence et elle lui répondait ceci :

J'en ai besoin. C'est très embêtant pour mes amis, et peut-être plus particulièrement pour mon petit ami car parfois il ne comprend pas. Mais  c'est dans le silence que l'on trouve les plus belles musiques. Chanteuses, écrivains, musiciens... ils sont toujours en train de donner, comme maintenant des explications. Ils sont toujours en train de sortir quelque chose d'eux. Et il faut prendre une grande pause, pour reprendre l'oxygène, reprendre les sentiments. C'est comme inspirer - expirer. C'est juste ça. 

Alors, logiquement, après un silence, la chanteuse, les yeux fermés, proposa son interprétation du titre qui démarre par ces mots :

My mother told me   
Before she passed away     
Said son, when i'm gone
Don't forget to pray   
'Cause there'll be hard times

1 min

Melody Gardot interprète "Hard Times (No One Knows Better Than I)" de Ray Charles dans Boomerang

Par Melody Gardot
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.