Il propose un parcours ludique et parfois inquiétant à travers la stratégie marketing d’une marque forcément sympathique : HELLO™. Après Logorama (H5 - François Alaux, Hervé De Crécy, Ludovic Houplain), court-métrage récompensé d’un Oscar® en 2010 et d’un César en 2011, qui déjà questionnait l’image des marques au travers d’une fiction acide et acidulée, l'exposition creuse le sillon critique et dévoile la part d’ombre d’HELLO™. Si depuis Warhol, la société de consommation est le sujet récurrent de travaux artistiques, H5 l’envisage en tant qu’acteur du système. En imaginant un territoire qui intègre tous les outils de la communication, le collectif propose de comprendre les mécanismes de cette discipline pour mieux s’en libérer. Ainsi, l'exposition met en scène un système ambigu qui s’incarne dans une esthétique de jeu et de bonheur et dont l’enfance, fantasme de pureté, lieu de l’utopie et du désir, est la cible idéale. HELLO™ est partout : une machine de guerre qui enchante les petits et questionne les grands. HELLO™ se déploie dans les espaces d'exposition de la Gaîté lyrique, du vestibule à la grande salle, de la façade aux rues de Paris et sur le web avec les oeuvres en ligne www.hello-h5.com, la page facebook Hello et sa timeline depuis 1797 et le compte Twitter @hellohalloway.

Mots-clés :
Derniers articles
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.