Vous vous rappelez le monde d’avant ? On pouvait faire la fête et il arrivait parfois qu’on se réveille chez des inconnus, sans chaussures et sans téléphone. Eh bien voilà exactement ce que raconte la chanson du jour.

Le chanteur, batteur, bassiste et producteur Thundercat à l'O2 Academy Brixton le 5 mars 2019 à Londres, en Angleterre.
Le chanteur, batteur, bassiste et producteur Thundercat à l'O2 Academy Brixton le 5 mars 2019 à Londres, en Angleterre. © Getty / Burak Cingi / Redferns

22 avril 2020 - Confinement Jour 29

Son auteur, un musicien californien qui se fait appeler Thundercat, Chat-tonnerre, est du genre à avoir fait beaucoup et, hélas, sans doute trop la fête. 

Son meilleur ami, le rappeur Mac Miller, a tristement succombé il y a un et demi après avoir absorbé un cocktail de drogues fatal. Quant à Thundercat, il confesse un amour immodéré pour la bouteille, enfin, les bouteilles. Ce qui ne doit pas faire oublier que ce Thundercat, formé au jazz, est actuellement un des musiciens les plus talentueux de Los Angeles. 

Sous ses airs très farfelus, dreadlocks rouge vif, sac à dos Pikachu, bermuda bariolé, ce grand enfant de trente-cinq ans est un virtuose de la basse électrique, il joue d’ailleurs d’un instrument à six cordes, c’est rare. 

On l’a entendu accompagner les plus grands rappeurs et chanteurs du moment, Kendrick Lamar, Pharrell Williams. L’intéressant, chez Thundercat, c’est l’ampleur de sa palette musicale. Elle englobe le metal hardcore, un genre dans lequel il s’est illustré au sein de son premier groupe, et s’étend jusqu’à un rock mélodieux jazzy californien, aux rythmes et harmonies sophistiquées, un style très présent sur les radios FM américaines dans les années soixante-dix. 

Vous allez l’entendre, la chanson que je vous propose, I Love Louis Cole, le nom d’un de ses copains musiciens, accomplit l’exploit d’agréger des éléments de Prince, des Beach Boys et même de Laurent Voulzy, je vous assure, ça arrive au bout d’une minute trente. 

On flotte dans une ambiance suavement cotonneuse, vous savez, quand la gueule de bois vous paraît, à tort ou à raison, l’expérience la plus poétique de votre existence.  Le titre de l’album de Thundercat est :  It Is What It Is, les choses sont ce qu’elles sont, ce qui prend une résonance particulière puisque ce musicien a dû, comme tant d’autres, annuler la tournée mondiale qu’il était sur le point d’entreprendre.    

Aller Plus Loin

🎧 ECOUTER | Les 80" de... : Beau, simple, allègre et émouvant : écoutez un inédit de Prince ♫

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.