Votre play list du confinement est signé Michka Assayas

Andrea Laszlo de Simone
Andrea Laszlo de Simone © Getty

18 mars 2020 - Confinement Jour 2

Alors, je ne vous cache pas que, même pour une tâche aussi légère, en apparence, qu’un choix musical, je me retrouve, comme nous tous, en terre inconnue. Mais heureusement hier soir, j’ai eu comme une illumination. Une chanson italienne qui s’appelle Immensità, c’est le même mot en français, et dont l’auteur s’appelle Andrea Laszlo de Simone. Un musicien d’une petite trentaine d’années qui vit à Turin. 

Il a été batteur mais n’a jamais étudié la musique, encore moins les techniques d’enregistrement. Et il y a quelque chose chez lui qui peut tous nous inspirer : il réalise tout tout seul, à la maison. On pourrait dire de lui qu’il est un musicien qui est confiné par essence. Je vais le citer : 

Quand j’enregistre, ce sont des moments où je ne peux m’approcher ni de ma femme, ni de mon fils, ni d’un ami, ni de personne. 

Eh bien on pourrait dire que la situation tombe à pic pour lui. Blague à part, cette espèce de slow rétro, qui peut évoquer, je ne sais pas, une scène de bord de mer dans un film italien d’autrefois, cette mélodie interprétée par un chanteur qui semble isolé à l’intérieur d’un placard, a quelque chose de minuscule et, en même temps, rêve d’espace et d’ampleur, comme nos vies en ce moment. 

Aller Plus Loin

🎧 ECOUTER | Pop n' Co : La pop symphonique et italienne d'Andrea Laszlo de Simone

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.