Cadeau sur France Inter, Cat Power chante et joue à la guitare "Wild Mountain Thyme" un titre des Byrds. Les "covers", reprises en bon français, Cat Power aime ça. Découvrez une sélection de ses plus belles ré-interprétations.

Cat Power pour la première du documentaire, " Echo In The Canyon" à l'amphithéâtre John Anson Ford le 20 septembre 2018 à Hollywood, en Californie.
Cat Power pour la première du documentaire, " Echo In The Canyon" à l'amphithéâtre John Anson Ford le 20 septembre 2018 à Hollywood, en Californie. © Getty / Rodin Eckenroth / FilmMagic

Traditionnelle ou folk ? La question reste posée. Ce qui est sûr c'est que cette chanson a été enregistrée pour la première fois par Francis McPeake en 1957 et qu'elle a fait l'objet de nombreuses reprises comme par exemple, par Joan Baez sur l'album Farewell Angelina (1965), The Byrds sur l'album Fifth Dimension (1966), ou The Silencers sur l'album So Be It (1994). Dans Boomerang, l'artiste a interprété ce titre devant un Augustin Trapenard très ému.

Dans les années 1994 à 2003, Chan Marshall est une artiste marginale, connue seulement des milieux indie rock.  Elle se fait connaître en 1998,  avec "Moon Pix", mais il est difficile pour elle de vivre avec la pression de ce succès et se met à n’interpréter que des reprises, au grand désespoir de son label, qui espère un nouvel album. Depuis, elle a tant bien que mal réussi à soigner les blessures du passé, a fait un bébé et revient apaisée.

Le blues, c’est la vérité (…) c’est l’histoire de l’être humain, l’histoire des hommes, c’est comme la musique folk ...

Après six ans d'absence, depuis la sortie de son dernier album "Sun". Cat Power revient donc avec un dixième opus dans lequel elle s’offre par exemple, un duo féministe avec Lana Del Rey intitulé "Woman" et reprend "Stay" une chanson de Rihanna.

La musique est là pour traduire ce qu’est notre être …

Justement, les reprises, Cat Power aime cette tradition américaine d'en faire. Elle pense que c’est l’un des plus beaux compliments que l’on puisse faire à un autre artiste. Cela dit, la dame prend un malin plaisir à s'éloigner des versions originales.

Une bonne reprise ? Il faut qu'elle soit vraiment propre à l'artiste qui va faire cette reprise ... 

La preuve en quelques titres : 

Avec "(I Can't Get No) Satisfaction" des Rolling Stones revu bien évidemment à sa façon, tout en fragilité comme elle, que vous retrouvez dans "The Covers  Record", le cinquième album de la chanteuse, compositrice, interprète, publié en 2000, qui est comme son nom l'indique composé entièrement de reprises.

Toujours extrait de "The Covers Record", "I Found A Reason" du Velvet Underground qu'elle épure au maximum

Dans l'album, "Jukebox", elle sublime "New York", le fameux standard de Frank Sinatra. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.