Dans l'émission "Et moi, et moi, et vous...", Jacques Dutronc donnait son avis sur les reprises que l'on faisait de ses chansons.

Jacques Dutronc chante sur la scène du Palmarès - 1967
Jacques Dutronc chante sur la scène du Palmarès - 1967 © AFP / GEORGES GALMICHE / Ina

A la question d'Olivier Bas"Quel regard portez vous sur les reprises ? Celles que vous avez faîtes comme celles que l'on a faîtes de vous..."Jacques Dutronc répondait sans se départir de sa timidité, et de son humour ensuite :

Je vois rien d'abord. J'entends. Ah... y avait Bijou. Y avait Nicolas aussi avec la reprise de L'Opportuniste avec Indochine. Y en a d'autres...

Et effectivement, il y en a d'autres et l'ami Jacques ne boudait pas son plaisir d'être repris par la jeune génération, comme une reconnaissance qui se poursuit dans le temps. Une éternelle jeunesse s'offrait ainsi à l'artiste. Cela présente un autre avantage indéniable, c'est que si vous devez un faire un duo... et bien vous connaissez déjà la chanson. Pas besoin de l'apprendre. Fainéant Jacques ? L'important c'est qu'elle soit bien comprise, bien perçue par l'artiste qui la chante.

On appelle ça "reprise" mais repriser c'était plutôt les chaussettes...

En effet, Jacques Dutronc, qui fut co-directeur artistique des éditions Alpha avec Jacques Wolfsohn, rappelle que avant le concept de "reprise" n'existait pas. Une chanson était crée par un artiste, puis elle était chantée par des artistes différents. Lui même avait repris Mouloudji, José Salcy ou encore Mireille et Jean Sablon.

Dans la jeune génération, ils sont nombreux à s'être frotté au cuir de Jacques comme les Bikini Machine, Sylvie Vartan, Black Lips, Tryo, Gaëtan Roussel, Thomas Dutronc, ou encore Garou... En 2015, Sony proposait même une compilation Joyeux anniversaire M'sieur Dutronc où de nombreux artistes d'horizons divers reprenaient ses œuvres. Aujourd'hui, nous vous proposons de découvrir ou redécouvrir 5 reprises de Jacques Dutronc, qui nous l'espérons, collent à l'esprit que leur avait insufflé l'artiste.

"Les cactus" version J-pop avec Kenzo Saeki

"La fille du Père Noël" version Mod avec Bijou

"L'idole" version hip hop avec JoeyStarr avec Nathy Boss

"Et moi, et moi, et moi" version anglaise avec Mungo Jerry

La version féminine des "Cactus" avec Vanessa Paradis

Articles liés
Culture
La pop list de Paul Smith
20 septembre 2017
Musique
EXPO - le Punk a 40 ans
20 septembre 2017
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.