Avec lui, chaque concert est unique et puise sa tendre violences dans les profondeurs d'un cœur en proie à l'extase.

Plus qu'un copain, Higelin fait partie des "frères". Présent dès la naissance des Francofolies, en 1985, il a marqué de sa fougue, de sa folie et de son talent de très nombreuses éditions :

Higelin est le souvenir marquant des toutes premières Francofolies. Foulquier le raconte en 1989 dans ses mémoires publiées chez Denoël "Au large de la nuit" :
Higelin yeux au ciel
Higelin yeux au ciel © MaxPPP
> Assurément, le grand moment de ces premières Francofolies est la prestation de Jacques Higelin (...) Il sort de scène chancelant, ivre d'épuisement, son chapeau de gitan serré contre sa poitrine. Je l'attends au pied de la scène. Nos visages sont baignés des mêmes larmes de bonheur.A peine pose-t-il le pied par terre que le ciel se met à exploser dans un orage-brasier. Le ciel jute des cordes et les éclairs font une haie d'honneur au fou chantant. Higelin à genoux salue avec son chapeau ce Zeus étonnamment présent qui ce soir-là semble se laisser aller à une dérive quelque peu païenne. _"Ah, tu étais là aussi"_ hurle-t-il dans la nuit noire. Chaque passage de Jacques Higelin est marqué par un moment inoubliable. En 1987, il fait chanter "**Frère Jacques** " au public (et en canon s'il vous plaît !). En 1992, il arrive par la mer, à bord d'un galion, habillé en pirate. Avec le large sourire de celui qui fait à la fois un cadeau et une blague. Cette même année, il fait distribuer **10 000 tournesols** au public. Un champ de soleil sous la nuit rochelaise. En 1995, en pleine bruelmania, il partage la scène avec **Patrick Bruel** pour un duo aussi inattendu qu'émouvant. _"Je ne veux plus dire je t'aime"_ : > Si la solitude te pèse quand tu viens à passer par là Et qu'un ami t'a oublié Tu peux toujours compter sur moi
Higelin sera le**jeudi 10 juillet 2014** sur la scène surplombée des tours de St Jean d'Acre pour [la grande soirée des copains de Foulquier](http://www.francofolies.fr/concerts/la-nuit-des-copains-dabord). Foulquier dont il disait : > Il mérite le respect et l'amour
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.