36ème édition ! Jazz mais pas que !

Jazz à Vienne
Jazz à Vienne © Jazz à Vienne

En franchissant en 2015 pour la première fois de son histoire la barre des 200 000 festivaliers, Jazz à Vienne confirme sa place de premier festival de musique de la région Auvergne-Rhône-Alpes et de quatrième festival de musique en France.

France Inter sera en direct du festival pour deux soirées concerts présentées par Laurent Goumarre dès 21h :

  • le 29 juin : Autour de Chet Baker et Erik Truffaz 4tet feat. Oxmo Puccino

  • le 30 juin : Caravan Palace et Pink Martini

Le jazz est une musique universelle, de partage, de rencontres et de métissage. Depuis 36 ans, Vienne fête au début de l’été toute la richesse de cette musique. Cette nouvelle édition respecte les fondements qui ont fait le succès de Jazz à Vienne tout en continuant à toujours plus mélanger les genres, les styles et les générations, avec les plus grands noms du jazz, mais aussi la nouvelle génération avec ses talents prometteurs.

Le Théâtre Antique propose une nouvelle fois une programmation exceptionnelle avec cette année un programme très influencé par les “cordes” vocales et de guitares, ainsi que des soirées thématiques, des hommages à deux grands musiciens qui ont marqué l’histoire de la musique, Chet Baker et Django Reinhardt , des anniversaires de grands noms du jazz, Chick Corea et Randy Weston pour leurs 75 et 90 ans sans oublier la carte blanche à Ibrahim Maalouf qui revient pour la 5ème fois consécutive au festival.

Les scènes de Cybèle proposent un programme composé de la nouvelle génération, des finalistes du tremplin national ReZZo FOCALJazz à Vienne, de la scène régionale et nationale, de concerts de restitution de l’Académie et de big bands nationaux et internationaux.

Scène inéluctable du festival, le Club de Minuit présente l’actualité de tous les jazz en associant la découverte et l’écoute dans une ambiance intimiste.

La scène du JazzMix disparaît dans sa forme originelle pour resurgir sous la forme d’une programmation sur deux jours, les 14 et 15 juillet sur la scène de Cybèle. Le laboratoire de Jazz à Vienne se délocalise le temps d’une édition tout en gardant sa patte artistique et ses rencontres musicales uniques.

Quelques concerts !

Autour de Chet Baker
Autour de Chet Baker © Jazz à Vienne

Autour de Chet , c’est d’abord un album tout neuf réalisé par Clément Ducol et paru en avril dernier. Pour ce projet à la fois jazz et populaire, le réalisateur a rassemblé un casting de rêve. Alanguis sur la ouate d’un quartet constitué deBojan Z, Cyril Atef, Christophe Minck et Pierre-François Dufour, augmenté d’un quatuor à cordes, on y découvre Hugh Coltman, Airelle Besson, Benjamin Biolay et Ibeyi , Stéphane Belmondo, Erik Truffaz, Yael Naim, José James, Sandra Nkake, Piers Faccini, Rosemary Standley ou Camelia Jordana . L’imparable Bojan Z et ses complices ressuscitent ici toute la poésie de Chet Baker et subliment les duos, parfois délicieusement à contre-emploi de l'album. Imaginez “Let's Get Lost ” par le trompettiste Stéphane Belmondo etRosemary Standley , “The Thrill Is Gone ” parCamélia Jordana et Erik Truffaz , “Nature Boy ” par José James et la trompettiste Airelle Besson qui brille aussi sur “Grey December ” avec Sandra Nkaké .Icône romantique du cool jazz, trompettiste et chanteur au destin fracassé par la drogue, Chet jouait et chantait l'émotion pure, la fêlure. Alors que Born To Be Blue , le biopic sur Chet Baker réalisé par Robert Budreau est sorti en mars aux États-Unis, aucune date n'est encore fixée pour la France. En attendant, les fans du Californien à gueule d’ange peuvent ainsi se délecter de ce projet live réunissant sur scène voix pop et trompettistes contemporains.Piers Faccini (g, voc), José James, Sandra Nkaké, Camelia Jordana, Yael Naim (voc), Erik Truffaz, Airelle Besson, Stéphane Belmondo (tp), Bojan Z (p), Cyril Atef (dms), Christophe Minck (b), Pierre-François Dufour (dms, vlc), Quatuor à cordes, Clément Ducol (dir)

Caravan Palace
Caravan Palace © Antoine Delaporte

À l'origine de Caravan Palace , on trouve un trio des beaux quartiers, fan de musiques électroniques, de jazz et de musiques gitanes. Grands admirateurs de Django Reinhardt et de Biréli Lagrène , à la fois intéressés par le revival manouche redessiné façon pop par Sanseverino et par le tango mutant d’un Gotan Project à la fin des 90’s, le guitariste Arnaud Vial, le contrebassiste Charles Delaporte et le violonisteHugues Payen créent Caravan Palace en 2005. La Caravane pour évoquer l'univers gitan, et le Palace en hommage à la célèbre discothèque parisienne. Puis arrive au micro la Tourangelle Zoé Colotis , comme une réincarnation swing de Catherine Ringer . La chanteuse permet à Caravan Palace de placer des textes toujours loufoques, absurdes et drôles. Via le clip et Internet, les titres “Jolie coquine ” (2008) et “Suzy ” (2009) font un carton. L'album Caravan Palace est finalement édité par Wagram et s'écoule à 150 000 exemplaires. Il séduit la Suisse, la Belgique et remporte un succès européen. Un disque de platine sous le bras,Caravan Palace remet le couvert en 2012 avec l’album Panic ! et son mélange toujours plus subtil d’électronique et d’instruments organiques. Devenu le fer de lance de ce mouvement électro swing qui fait valser les époques dans les clubs de Paname ou de Londres, le groupe commet enfin un troisième album débarrassé des étiquettes et à l'intitulé cryptique : . Zoé Colotis (voc), Arnaud Vial (g, prog), Charles Delaporte (cb, prog), Hugues Payen (v, prog, scat), Mighty Mezz (machines, tb, prog), Camille Chapellière (cl, bs), Paul-Marie Barbier (Vb, p, brushes)

Quelque part entre un orchestre cubain des années 30, un ensemble de musique de chambre de la vieille Europe, une fanfare brésilienne, la B.O d’un film noir japonais et une attraction de music-hall parisien, les douze musiciens de Pink Martini possèdent l’art de suspendre le temps et de simplifier la géographie. La formation a été créée en 1994, à Portland (Oregon), par le pianiste classique Thomas Lauderdale et la chanteuse China Forbes . En incarnant l’esprit et le glamour du music-hall, Pink Martini est rapidement adopté par un public planétaire. La France succombe notamment dans cette fin des années 90 à leur reprise du “Je ne veux pas travailler ” d’Édith Piaf actualisé par la voix suave et l’accent de China Forbes . Pink Martini se retrouve même nominé aux Victoires de la musique en 2000. Disque de platine en France et au Pays du Soleil Levant, disque d'or en Grèce, leur premier album (Sympathique , en 1997) annonce Hang on Little Tomato qui mêle ensuite anglais, français, espagnol et même le dialecte napolitain ! Hey Eugene honore en 2007 la musique de Nat King Cole et des films d’Almodovar , s’offrant au passage un duo avec Jimmy Scott. La chanteuse Storm Large rejoint la formation de Lauderdale en 2011, suite aux problèmes médicaux (une intervention aux cordes vocales) de China Forbes . Depuis la parution de leur neuvième opus (Dream a Little Dream ), China , bien remise, et Storm se partagent avec Timothy Nishimoto le(s) micro(s) de Pink Martini.Thomas M. Lauderdale (p), Storm Large (voc), Gavin Bondy (t), Robert Taylor (tb), Nicholas Crosa (v), Phil Baker (b), Dan Faehnle (g), Timothy Nishimoto (v, dms), Brian Davis (cga, dms), Anthony Jones (dms, perc)Découvrez tout le programme ici : Chick Corea, Ibrahim Maalouf, Randy Weston, Diana Krall, Gregory Porter, mais aussi Seal, Erik Truffaz, Robin Mckelle , Oxmo Puccino, Yael Naim, Piers Faccini, Camelia Jordana, Caravan Palace, Goran Bregovic , Chic Feat. Nile Rodgers, Hugh Coltman, Imelda May, Esperanza Spalding, Faada Freddy...

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.