France Inter en direct du festival avec :les 8, 9 et 10 juillet de 20h20 à Minuit avec Elsa Boublil

Le festival Jazz à Vienne est l'un rendez-vous incontournable des amoureux du jazz. Abonnés, spectateurs d’un soir, touristes et habitants du territoire sont invités chaque année à un festival de découvertes et de retrouvailles. C’est une ouverture artistique et musicale qui allie jazz, blues, soul et gospel. Le festival met en lumière le Théâtre Antique de Vienne, mais aussi de nombreux sites où les pierres racontent encore de belles histoires à tous ceux qui tendent l’oreille.

Quelques concerts

De midi à trois heures du matin, la programmation de Jazz à Vienne 2013 sera plus que jamais celle de “Tous les Jazz”, avec toutes les composantes de cette musique en foisonnement permanent. Parmi les invités cette année, il y a notamment :

- Ibrahim Maalouf, le 30 juin au théâtre Antique à 19h30 , présente son dernier album "Wind".Jazz, musique traditionnelle, rock, slam, funk et même métal : Ibrahim Maalouf mélange savamment les genres et brasse les cultures pour une musique toujours plus universelle. Opérant cette fois un virage radical vers un jazz de facture plus classique, Maalouf signe avec "Wind" (2012) une œuvre en noir et blanc, un disque au fort pouvoir d’évocation cinématographique. Cet album enregistré à New York parle de souffle et de sensualité. Les thèmes, les tableaux du nouveau répertoire s’enchaînent à la façon d’une B.O, comme si Ennio Morricone buvait à la santé de Chet Baker et Miles Davis...

- Céline Bonacina Réunion, Malavoi et Ralph Thamar pour une soirée Caraibe au Théâtre Antique à 20h Alefa est un mot malgache qui signifie : “Vas-y fonce !”… Tout un programme pour ce combo qui expose, de fait, une véhémence harmonieuse, une douceur aventureuse. Plongeant ses racines dans le jazz et dans les musiques improvisées, le trio privilégie une grande liberté d’expression pour le baryton (mais aussi l’alto et le soprano) associée tantôt à la fraîcheur, tantôt à l’ardeur de rythmiques métissées.

- Sclavis, Portal, Texier, Marguet et Le Querrec, le 4 juillet au Théâtre Antique, pour la formation L'Oeil de l'Elephant, en concert dans le cadre de la soirée French Touch. Figure de proue de la clarinette et du saxophone en Europe, Sclavis est un musicien nomade qui a (re)visité l’oeuvre du Duke comme la musique contemporaine, le free, les folklores orientaux, la danse, le cinéma, ou bien encore la photo avec son complice Le Querrec.

- Chucho Valdés le 10 juillet au Théâtre Antique à 20h30 .Pianiste, compositeur et arrangeur le plus renommée de la Havane, il présente son dernier projet "Chucho Valdés & the Afro Cuban Messengers" avec en special guest Buika, chanteuse à la voix fumée.

- Rodriguez(coup du coeur du directeur du festival Stéphane Kochoyan) :en concert le 5 juillet au Théâtre Antaque à 20h Le bouche-à-oreille laudateur qui se propage depuis quelques mois autour du film "Searching for Sugar Man" (en salle en France depuis décembre 2012) raconte le parcours improbable et émouvant de ce chanteur de Detroit, Sixto Rodriguez, auteur de deux merveilleux albums passés complètement inaperçus au début des années 70 ("Cold Fact" en 1970 et "Coming From Reality" en 1972). Ce fils d’immigrés mexicains du Michigan aux allures de Neil Young chicano mâtiné de John Kay (Steppenwolf) est devenu, sans même le savoir, culte dans l'Afrique du Sud de l'Apartheid. Son album "Cold Fact" est devenu là-bas, plus de cinq ans après sa sortie, un véritable manifeste anti-apartheid, un succès underground qui s’écoule sous le manteau à plus de 500 000 exemplaires.

lien image evenement festival de l'été
lien image evenement festival de l'été © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.