CUBENX (live) – On l’attendait en nouvel architecte de la Techno contemporaine, mais pour son premier véritable album « On Your Own Again », Cubenx a choisi de rendre hommage à la scène anglaise de la fin des années 80 et de signer l’album surprise de la fin d’année 2012. Ses pulsions créatrices ont su rencontrer la tonalité de sa propre voix, tout en gardant les éléments kaléidoscopiques et majestueux qui caractérisaient ses premiers exercises en cl...

ub. Avec de telles envies, nul ne doute aujourd´hui que le panorama musical de Cesar devrait s´élargir à l´avenir à des horizons bien plus vastes encore. Exemple de qualité et d'intégrité, Cubenx vient de sortir une relécture de son morceau "Grass", relecture qui modifie la matière sans en changer les ambiances, subtile & aèrienne. JUNIOR BOYS - Junior Boys est un duo de producteurs, arrangeurs canadiens de musique électronique. Alors que leur production est majoritairement synthétique, Junior Boys arrive à sonner par moment comme The Blue Nile ou Japan. Cette chaleur sonique donne un velouté incontestable à Last Exit en 2004 et plus encore à So This Is Goodbye de 2006. La sortie de Begone Dull Care intervient en mars 2009. Jeremy Greenspan (producteur, arrangeur) et Johnny Dark (producteur, arrangeur) unissent leurs efforts pour créer Junior Boys en 1999 à Hamilton (Ontario) au Canada. Leurs recherches de studio sont d’abord peu couronnées de succès, leur première démo est refusée et Johnny Dark quitte le projet. Aidé par l’ingénieur Matt Didemus, Jeremy Greenspan finit par voir sa persévérance récompensée via la sortie de Last Exit en 2004. So This Is Goodbye en 2006 est acclamé par la critique, Junior Boys arrive à faire sonner de manière organique une musique quasi intégralement synthétique. Begone Dull Care, est attendu en mars 2009 au Canada et pas avant mai en Europe. Enfin It’s All True, le quatrième album sorti en Juin 2011 confirme le talent de Greenspan auprès du public et de la critique. En 2012, il annonce une tournée américaine et européenne. ONELIGHT – Passionné autant qu’intenable, Onelight est plus qu’un des activistes azuréens des musiques hybrides. Mélomane avant tout, imprégné de musiques technoïdes mais pas que, il met son impressionnante culture au service de son hyperactivité, se démultipliant sur les internets via son webzine Stereotree ou au sein du crew parisien Sonotown. Dj talentueux et fervent défenseur du groove sous toutes ses formes, il porte haut les couleurs du label Musique Large (Rekick, Fulgeance, Debruit.) Hormis ses propres mix, il s’attèle également à la réalisation de podcasts réguliers pour Stereotree (la série Velvet Grooves), La Menuiserie, La Mixette, pour des webzines comme Brain, Perf10, Tcheaz, GoodMusicOnly, ParisLaNuit, LeMellotron ou Sonotown ainsi que pour des radios comme Nu-Forms (Radio Campus), Hangtime (Radio Grenouille) ou Plutôt Binaire (Radio Monaco). Spécialisé dans les sets ultra frais, pointus et festifs,il à partagé l’affiche avec des artistes renommés d’horizons divers comme Jimmy Edgar ( !K7 / Warp), Rustie (Lucky Me / Warp), Antipop Consortium (Warp), Gilb’R & I:Cube (Versatile), DJ Koze (Kompakt), Machinedrum (Lucky Me), Paulo (Aidrop), Onra (All City), Lando Kal (Hotflush), Marie Madeleine (Ekleroshock), Soulist (What The Funk), Ngoc Lan (FFYS), Digikid84 (Youngunz) ou encore Kavinsky (Record Makers).

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.