LANG LANG
LANG LANG © Maxppp

Lang Lang, le pianiste chinois surdoué est à Paris au Théâtre des Champs-Elysées jusqu'au 4 novembre pour présenter une création mondiale avec le Ballet de Houston autour de l’œuvre de Chopin.

Lang Lang découvre le piano tout bébé grâce aux dessins animés de Tom et Jerry. A trois ans il entre au Conservatoire de Shenyang. Et à 11 ans il remporte son premier concours en Allemagne. Il a aujourd'hui 30 ans et c'est devenue une star. Cette semaine il a été nommé messager de la paix de l’ONU.

En venant à Paris pour présenter ce projet, Lang Lang souhaite renouer avec la grande tradition du Théâtre des Champs-Elysées et de ses grandes créations historiques commeLe sacre du Printemps de Stravinski en 1913 sous la direction de Pierre Monteux ou Désert d'Edouard Varèse en 1954 avec Pierre Henry. Il a donc demandé à l'australien, Stanton Welch, de chorégraphier 12 mouvements de Chopin avec le Houston Ballet. La musique romantique de Chopin est une invitation à la danse....

La musique de Chopin est conçue fondamentalement pour le ballet. Avec Chopin vous jouez des Noctures, des Valses, des Mazurkas… Quand j’étais enfant, je regardais les ballerines et les danseurs russes danser le « Lac des cygnes » Cela a été ma première expérience de danse. J’avais 6 ans et ils sont venus dans ma ville.

Pour ce projet autour de la danse et de Chopin, Lang et Lang et le chorégraphe Stanton Welch, ont travaillé chacun de leur côté. Les danseurs du ballet de Houston ont répété sur les enregistrements du pianiste. Ce n’est que quelques heures avant la première qu’ils ont pu s’accorder sur la scène du Théâtre des Champs-Elysées.

Le résultat n’est pas vraiment à la hauteur de l’évènement . La chorégraphie de Stanton Welch est un peu convenue. Elle manque de brio et d'audace. Elle utilise les codes de la danse classique mais n'a pas sa flamboyance. S'il y a bien quelques petites touches d'humour dans la première partie, on s'ennuie fermement dans la deuxième. Alors heureusement il reste la virtuosité de Lang Lang.....

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.