Pour la première fois en 14 ans de veillées hors-pistes, de pas-sages secrets et de virées obliques, nous disposerons en ce dimanche ès-Chamane d’un plateau central avec vue à 360 degrés, histoire de faire barrage à tous les empêcheurs de tourner en rond, défier les angles morts, faire cercle de toute danse, et s’abandonner aux vertiges de la transe. À la manière des planètes, nous procèderons par révolutions successives autour des soleils en présence, gravitant d’abord autour de la lumière fraternelle de Moondog, clochard céleste réincarné dans le cerveau en fusion de Borja Flames et son orchestre prêt à toutes les circonvolutions. Puis nous baignerons dans l’extase des grands maîtres du chant diphonique mongol, que le bassiste Fred Galiay embarquera dans les courants éclectiques de sa fusée cosmique. Mais avant de regagner la Terre, pourquoi ne pas s’offrir le luxe d’une sortie dans l’espace, où la centrifugeuse disco-punk du Magnetic Ensemble nous projette en deux-temps-trois-mouvements ? Le rocker Nosfell et le crooner Thomas de Pourquery, venus de leurs galaxies lointaines pour partager le micro, auront pour humble mission de répandre la lumière des quelques milliards d’étoiles plus ou moins accessibles qui dorment en chacun de nous. Espaces infinis, pulsions, pulsations, chocs et fusion des corps… bienvenue dans la Voix Actée !

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.