Aujourd’hui je ne vais pas vous déconfiner, ce n’est hélas pas en mon pouvoir mais tout au moins vous dépayser, c’est toujours ça de pris. La voix que vous allez entendre, inhabituelle, appartient à une musicienne londonienne d’une trentaine d’années du nom de Nadine Shah.

L'auteure-compositrice-interprète, Nadine Shah se produit au Roundhouse du BBC Radio 6 Music Festival le 6 mars 2020 à Londres, en Angleterre.
L'auteure-compositrice-interprète, Nadine Shah se produit au Roundhouse du BBC Radio 6 Music Festival le 6 mars 2020 à Londres, en Angleterre. © Getty / Burak Cingi / Redferns

7 avril 2020 - Confinement Jour 18

Partie de Whitburn, un petit village côtier du nord-est de l’Angleterre où, confinement ou pas, il ne se passe jamais rien, Nadine Shah a débarqué à Londres au début des années 2000 pour se lancer comme chanteuse de jazz. 

Elle en a l’étoffe : une voix puissante, vibrante et cuivrée comme les notes graves d’un saxophone. Alors, Nadine Shah nage à contre-courant. Cette femme digne et réservée aborde dans ses chansons des sujets pas très aimables comme le sort des réfugiés syriens ou encore la maladie mentale, qui a frappé deux de ses proches. 

Vous allez me dire : oh là, là, encore un truc sinistre. Eh bien, pas du tout. Nadine Shah, immigrée de la seconde génération, père pakistanais, mère norvégienne, se sent, c’est vrai, mal dans sa peau dans l’Angleterre d’aujourd’hui. Et elle aborde aussi dans ses chansons des problèmes de femme, comme une maladie qui l’a rendue stérile. 

Mais il se dégage d’elle quelque chose de solaire. Imaginez l’acuité tranchante de PJ Harvey servie par l’ampleur théâtrale de la voix de Alison Goldfrapp, en y ajoutant un recours aux gammes modales et aux rythmes de la musique orientale. 

Eh bien vous trouverez Nadine Shah. On devrait beaucoup parler de son nouvel album qui sortira en juin, Kitchen Sink, une expression qui en anglais veut dire à peu près fourre-tout. En tout cas, dès aujourd’hui, elle est sur France Inter.           

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Aller Plus Loin

🎧 ECOUTER | Very Good Trip : PJ Harvey : plusieurs voix, une seule femme

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.