vinyles
vinyles © CC Vanessa Bazzano

Une fois n'est pas coutume, voici un secteur économique qui marche, celui du disque vinyle. Après le désamour des années 90 au profit du CD, les ventes en France de galettes noires ont été multipliées par trois sur les trois dernières années, pour le plus grand bonheur des fabricants.

Le disque vinyle était, il y a encore peu, promis au musée. Mais alors que le CD souffre de la concurrence de la musique en ligne, la galette a regagné les bacs des grandes enseignes et de dizaines de disquaires spécialisés qui ouvrent chaque année.

Une production en constante augmentation

Le dernier fabricant français, MPO, pour Moulage plastique de l'Ouest se frotte les mains. Il emploie 1.000 personnes dans le monde, et produit aussi des CD, DVD et du packaging. MPO agrandit même en ce moment son usine de vinyle à Villaine-la-Juelle en Mayenne.

La production a grimpé d'un tiers en deux ans. Une soixantaine de personnes travaillent aujourd'hui sur les vinyles et ll'usine tourne même nuit et week-end pour presser 40.000 disques chaque jour.

Le reportage de Marion L'Hour

1 min

Le vinyle, nouvel or noir de l'industrie musicale

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.