Tandis que les articles élogieux s’accumulent, la force, la délicatesse, la stupéfiante beauté de leur musique; la pulsion de la rumba kinoise éternelle , les grooves chaloupés du reggae et ceux sauvages du funk et ces superbes voix qui rassemblent des éclats de toute la diaspora (les crooners de la Havane, les toasters de Kingston, the Godfather of Soul himself) font vibrer et transcendent une audience qui s'élargit de jour en jour.Dirigé par Ricky Likabu, le cœur du groupe est constitué de quatre chanteurs/guitaristes d'âge mûr et d'un "ambianceur". Derrière eux, une puissante section rythmique qui utilise des instruments bricolés maison. Pour agrémenter le tout, les interventions du jeune prodige Roger Landu sur un luth électrique à une corde qu'il a inventé et construit lui-même à partir d'une boîte à conserve.Après avoir longtemps travaillé avec le Staff Benda Bilili, les cinéastes Florent de la Tullaye et Renaud Barret ont présenté le groupe au label indépendant bruxelloisCrammed Discs et à son ingénieur-réalisateur musical maison Vincent Kenis (qui s'était déja illustré en faisant découvrir de remarquables groupes congolais tels que Konono N°1). Conquis, Crammed signe les Staff et Kenis enregistre leur premier album en plein air, notamment dans les jardins du zoo de Kinshasa, à l'aide d'un ordinateur portable MacBook, d'une douzaine de micros (dont l'un fut utilisé par Jacques Brel, ce qui a fortement impressionné le groupe), et d'un câble secteur de 100m connecté à la prise d'une buvette désaffectée.Crammed Discs publie l'album (intitulé "Très Très Fort") en avril 2009, et l'accueil est unanime. Le groupe obtient d'emblée le prestigieux Womex Award 2009 (le principal prix annuel dans le domaine des musiques du monde, généralement réservé à des artistes confirmés) ainsi que plusieurs prix en Grande-Bretagne. Très attendue, la première tournée européenne se déroule à l'automne 2009, et génère des réactions considérables : les plus grands médias européens (presse quotidienne, radios et même journaux télévisés) consacrent de larges sujets à Staff Benda Bilili et à l'album.Les festivals internationaux se les disputent à présent, et le groupe a effectué plus de 90 concerts à travers l'Europe en 2010, avant de s'envoler pour le Japon, et de tourner à nouveau en Europe et aux USA en 2011.Le dernier chapitre en date dans l'histoire extraordinaire de Staff Benda Bilili, c'est le film qui relate l'aventure du groupe, des trottoirs de Kinshasa aux plus grands scènes européennes. Intitulé"Benda Bilili" et réalisé par Barret/de la Tullaye, le film a été accueilli avec beaucoup d'enthousiasme au Festival de Cannes, où il a été projeté lors de la soirée d'ouverture de la Quinzaine des Réalisateurs.Benda Bilili signifie "regarde au-delà des apparences" – littéralement "mets en valeur ce qui est dans l'ombre"

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.