Nos programmateurs musicaux et Didier Varrod ont préparé la liste des 10 albums de 2018 qu'il ne fallait pas rater, et qu'il est encore temps d'offrir ou s'offrir. Les 10 albums de 2018, c'est parti !

Des albums à offrir ou s'offrir : le choix de nos programmateurs en cette fin d'année 2018
Des albums à offrir ou s'offrir : le choix de nos programmateurs en cette fin d'année 2018 © Getty

Cure d'Eddy de Pretto

Il aura rythmé 2018 : l'année a commencé sur le tempo de Kid et se termine sur les vibrations de Fête de trop. Entre temps il y aura eu une nomination aux Victoires de la Musique et la Fête de la Musique à l'Olympia avec France Inter. Invité de notre matinale en juin dernier, il confiait au micro de Léa Salamé : "Dans ma chambre d'ado, je me sentais libre d'être le moi que je voulais être".
► ♪♫ - Eddy de Pretto : l’album “Cure” est devenu “Culte” !

Lost & found de Jorja Smith 

Ce premier album de la jeune britannique Jorja Smith est une petite merveille de soul teintée de jazz, mais aussi de sonorités plus urbaines. L'artiste qui écrit et compose, a une voix étonnante. "Il y a du jazz dans sa voix" s'enflamme Jean-Baptiste Audibert qui situe Jorja Smith dans le paysage musical britannique,  "quelque part entre Sade et Amy Winehouse."
► ♪♫ - Entre Sade et Amy Winehouse, il y a Jorja Smith

Fenfo (something to say) de Fatoumata Diawara

À seulement 29 ans, la palette de Fatoumata Diawara, qui chante et compose, est celle d’une citoyenne du monde. Elle pioche ici et là des influences, mais réussit à les fondre dans l’archétype de la musique malienne en lui donnant un relief où la douceur se confronte à son jeu de guitare ultra-contemporain.
► ♪♫ - “Fenfo” le dernier album de Fatoumata Diawara, a été une de nos boussoles musicales

Dancehall de The Blaze

Dancehall le premier album du duo électro The Blaze est sorti en septembre. Un album qui porte une musique électro teintée de house et de soul, des rythmiques aux beats hypnotiques, sur des textes pleins d’humanité, qui abordent avec nostalgie des thèmes universels comme le deuil, la liberté, l’amour…
► ♪♫ - Cette année, on a vibré avec The Blaze

Contre-temps de Flavien Berger 

"Contre-Temps", un nouvel album pop et envoûtant pour lequel Flavien Berger a pris le temps : "Ce disque a été composé entre octobre 2016 et mai 2018. Une urgence… d’un an et demi." Un disque fait de sons électroniques sophistiqués autant que de bruits du quotidien : des cliquetis, des sonneries de téléphone portable, des bouts de conversation entre ami·e·s.
► ♪♫ - Dans le meilleur de 2018, il y a le “Contre-Temps” de Flavien Berger

Lithopédion de Damso 

Le troisième album du rappeur belge de 26 ans est un disque introspectif, sombre, complexe, vulgaire par moments, cru, mais aussi mélancolique et touchant. Un des grands albums rap de cette années 2018.
► ♪♫ - 2018, l'année Damso ? 

Wanderer de Cat Power

Un 10ème album somptueux, sorrti en octobre dernier, six ans après le dernier virage électronique du précédent album de Cat Power, Sun. Avec Wanderer, Cat Power navigue entre le folk et le blues traditionnel avec des ballades tendres et mélancoliques brodées par de subtiles percussions.
► ♪♫ - « Wanderer », l’album de la renaissance de Cat Power

Radiate de Jeanne Added 

L’ancienne violoncelliste rodée au rock est revenue sur microsillons en septembre dernier avec Radiate, produit par le duo Maestro. Un album ancré dans la culture pop et électro, à l’opposé des guitares du précédent album. Et un album sur lequel les qualités vocales exceptionnelles de Jeanne Added prennent tout leur envol.
► ♪♫ - Radiate de Jeanne Added

Shadow people de The Liminañas

C'est le cinquième album du duo de Perpignan quis’est imposé outre-manche comme le fer de lance le plus cool de la scène rock garage française actuelle. Pour cet album, The Limiñanas ont collaboré avec Anton Newcombe (Brian Jonestown Massacre), travaillant d’abord à distance, puis se rendant dans son home studio à Berlin pour tout finaliser.
►♪♫ - Shadow people : le coup de cœur de Djubaka

Chris, album éponyme  

"Avant que ce monde tombe et que ces vieille catégories tombent, j’ai envie de raconter ma puissance, c’est une féminité différente" confiait Chris au micro du 7/9 quelques jours avant la sortie de son album éponyme et quatre ans après le triomphe mondial de son premier album, "Chaleur humaine".
►♪♫ - Et notre cœur fait Chris

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.