Liz Green
Liz Green © Liz Green / Liz Green

Révélation de la folk british en 2012 avec son premier album « O, devotion ! » , Liz Green est de retour en 2014 avec « Where the river don’t flow » , premier extrait de son successeur « Haul away ! » qui paraîtra le 14 avril prochain.

L'artiste de Manchester à la voix de blues et à l'humour décalé continue d’évoluer dans un univers musical unique qu'elle définit comme « un genre de Kurt Weill à la Nouvelle-Orléans, joué par la fanfare du coin ».

Les thèmes que Liz Green a choisi de développer dans « Haul away ! » traitent du langage et de la communication entre les êtres, de « l’insuffisance des mots », d’harmonie avec la mer, des forces élémentaires, de mythologie, d’amour perdu et de la mort. Des thèmes chers à la chanteuse, déclinés sur onze titres divinement interprétés de sa voix rêche et très sobrement orchestrés au son d’accords folk d’un cabaret de Quat’sous.

L’album a été enregistré et produit dans les mythiques studios analogiques Tore Rag, à Londres, par Liam Watson, connu, entre autres, pour son travail sur l’album « Elephant » des White Stripes.

Liz Green réactive son théâtre de marionnettes avec ce clip animé « Where the river don’t flow » , premier extrait de son nouvel album, dans un cabaret sordide du Londres de 1906, en noir et blanc. Des poupées de papier post-gothiques, quelque part entre Norman McLaren et Tim Burton, y évoluent au gré d'une romance cruelle.

Liz Green sera en concert le 21 mars prochain à Paris sur la scène du Centquatre dans le cadre du festival « Les Femmes s'en Mêlent ».

Liz Green « Haul away ! » PIAS

Mots-clés :
Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.