Ce musicien de renommée internationale est né en 1933 à Alès, dans une famille de mineurs. Comme eux il descend à la mine de 14 à 18 ans, tout en étudiant la trompette avec comme premier professeur son père, grand amoureux de musique classique.

A 18 ans, Maurice André intègre ensuite le Conservatoire de Paris où il obtient un premier prix d'honneur de cornet et un premier prix de trompette, première étape d'une carrière jalonnée de prix et de récompenses internationales.

Il apporte une popularité nouvelle à la trompette, en introduisant le piccolo dans le répertoire baroque. Des œuvres, tombées dans l'oubli en raison de leur difficulté technique sont ressuscitées à son initiative.

Maurice André a considérablement fait évoluer le jeu de la trompette, devenue, grâce à lui un instrument virtuose, et en incitant des compositeurs contemporains à écrire pour son instrument.

Maurice André
Maurice André © MAXPPP / Alexis Béthune

Sa discographie comprend plus de 250 disques dont des dizaines d'or et de platine, mêlant des répertoires très variés.

Michel Parouty journaliste à Diapason, une revue spécialisée dans la musique classique revient sur sa carrière au micro de Richard Place

Maurice André avait donné ses derniers concerts en 2004 et vivait désormais au Pays basque. Il est mort durant la nuit de samedi à dimanche à Bayonne. Il avait 78 ans.

Extrait du Concerto brandebourgeois N°2 en fa majeur de Bach

Extrait de Heptade IV d'André Jolivet

Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.