Percussionniste de formation, Mulatu Astatke est le maître du vibraphone. Après de courtes études scientifiques à Birmingham en Angleterre, il intègre à la fin des années 50 le Trinity College of Music de Londres pour étudier la clarinette et la composition, puis part à New York, et Boston, où il a été le premier étudiant africain au Collège de musique de Berklee. Nourri des influences jazz et des musiques latines, il les intègre à la musique traditionnelle éthiopienne. Dans les années 70, il joue avec de nombreux artistes de jazz américains dont Duke Ellington. En Éthiopie, il produit des chansons pour d'autres artistes, notamment Mahmoud Ahmed. Après le succès de la collection Éthiopiques éditée par Buda Musique à partir de 1999, et celui du film Broken Flowers de Jim Jarmusch en 2005, dont il signe une partie de la musique, il entame une importante seconde carrière internationale.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.