La rencontre d'un slameur d'origine togolaise et d'un quintet de musiciens passionnés d'Afrique. De son Afrique, Nëggus a gardé l’humanité pour maison et la poésie pour fenêtre. Un "diseur" qui ne s’arrête pas devant une frontière ou un mur et ne sait pas se taire : ce citoyen du monde est un militant et un homme de transmission. Le quintet Kungobram ose de son côté le mélange s...urprenant et excitant du jazz, des musiques urbaines et du style ouest africain. Une musique fondée sur deux principes moteurs : le rythme et l'énergie. La rencontre est vite apparue comme évidente, tant sur le plan musical qu’humain. D’un côté, les textes engagés et la voix hypnotique instaurent une source d’inspiration pour les musiciens, de l’autre, l’ambiance musicale offre au poète un cadre idéal pour s’exprimer. Nëggus & Kungobram, un groupe à l'image d'une époque où métissages et audaces artistiques sont offerts aux esprits libres et avides de partages. A l'image de l'Afrique et de l'Europe qui fraternisent, la batterie, la contrebasse, le saxophone et le piano se mêlent aux instruments venus de là-bas - balafon, kamale n’goni et percussions - le slam de Nëggus en contrepoint.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.