Un growl impeccable, un flamenco revisité, une touche de pop américaine, un album qui évoque les droits civiques, un disque posthume, des confessions... Quels sont les 10 albums qui ont marqué 2019 ? Voici les choix de nos programmateurs musicaux et de Matthieu Conquet, à retrouver dans le 5/7 à 5h40.

Les 10 albums coups de cœur de 2019 de France Inter
Les 10 albums coups de cœur de 2019 de France Inter © Getty / parameter

La liste des 10 albums de 2018 qu'il ne fallait pas rater, et qu'il est encore temps d'offrir ou s'offrir : 

"When we all fall asleep where do we go ?" de Billie Eilish

"Un growl impeccable, imperceptible et désabusé, comme celui d’une pétroleuse de première classe qui aurait tout vu tout vécu du haut de ses dix-sept ans, comme une voix qui aurait renoncé. Entre la confidence désabusée et la comptine fantastique, Billie Eillish développe mieux que personne l’esthétique du vampire..." Et "un premier album délicieusement macabre et vénéneux, tour à tour ironique ou tragique, un genre de pop gothique du plus bel effet..."

► ♪♫ ECOUTER | Le Manouk and co sur Billie Eilish, le Very good trip de Michka Assayas, dans Blonde Platine de Mélanie Bauer, et la presentation de l'album dans Dans la playlist de France Inter par Murielle Perez

"El mal querer" : Rosalia 

"De son nom complet Rosalía Vila Tobeillia, Rosalía a vingt-cinq ans. C’est une jeune chanteuse originaire de Sant Esteve Sèèrovirass, un village proche de Barcelone. Elle a découvert le flamenco, qui n’a d’ailleurs rien de catalan, très naturellement : parce que c’est, chez elle, la musique que beaucoup de jeunes écoutent très fort en voiture... Rosalía a travaillé pendant deux ans sur ce deuxième album, un disque dont elle dit qu’il résume la façon dont elle perçoit le flamenco ici et maintenant. C’est donc un disque de flamenco, évidemment, mais pas seulement. C’est un album hybride dans lequel on peut entendre des éléments de pop, de R&B et de musiques électroniques."

► ♪♫ ECOUTER | La présentation d'El mal querer dans La playlist de France Inter par Jean-Baptiste Audibert, le Very good trip de Michka Assayas qui lui était consacré, ainsi que l'épisode de Manouk and co.

"I am easy to find" de The National

"Seize pistes pour un total de 68 minutes. Il a majoritairement été enregistré dans le propre studio du groupe à Long Pond, Hudson Valley, dans l’État de New York, étoffé de quelques sessions réalisées à Berlin, Dublin et Paris. On notera de nombreuses contributions vocales parmi lesquelles la chanteuse irlandaise Lisa Hannigan, l’américaine Sharon Van Etten, la française Mina Tindle, l’Anglaise Kate Stables, chanteuse du groupe This Is The Kit et enfin le Brooklyn Youth Chorus."

► ♪♫ ECOUTER| La présentation d'Im easy to find de The National et le Very good trip de Michka Assayas

"Kiwanuka" de Michael Kiwanuka :

"En plus de permettre de revendiquer son patronyme avec fierté, ce disque est l'occasion pour le chanteur d'origine ougandaise de rendre hommage aux figures de la lutte pour les droits civiques aux États-Unis. Toujours produit par Danger Mouse et Inflo, ce nouveau disque se veut moins mélancolique que les précédents, pour laisser place à quelque chose de plus enjoué et plus allègre : 

C'est l'acceptation de soi de manière triomphante, plutôt que mélancolique."

► ♪♫ ECOUTER | Kiwanuka dans Pop n'co, dans Very good trip  et Dans la playlist de France Inter

"Igor" de Tyler, The Creator 

► ♪♫ "Un numéro un des ventes d'albums aux États-Unis et que l'on doit à un jeune homme non moins épatant qui a choisi d'avancer sous une perruque blonde. Il y a à l’évidence beaucoup de travail dans cet album, les mélodies sont incroyables et la production vraiment impressionnante. La liste des invités est dingue, on y trouve par exemple les chanteuses Solange, Kali Uchis et Santigold, mais aussi Kanye West, Frank Ocean ou encore Pharrell Williams..."

ECOUTER | Dans Pop and co, la présentation dans Dans la playlist de France Inter par Jean-Baptiste Audibert

"Persona" par Bertrand Belin 

"L'auteur-compositeur-interprète y déploie ses merveilles de créativité pour raconter à la première personne du singulier, une galerie de personnages. Petit à petit, l’oiseau fait son bec, tout est dit, petit à petit le chanteur cisèle sa parole, sa bouche chante, mais elle pique aussi, découpe, picore. Il se sait tout petit dans l’immensité du monde, l’oiseau, il est la proie, mais il ne se tait pas pour autant. l’oiseau utilise sa voix pour prévenir du danger, mais il sait aussi, qu’elle est son arme de séduction. La voix de Bertrand Belin, est toute en pudeur, en économie, ronde au service des mots."

► ♪♫ ECOUTER | La présentation dans Pop and coet dans La Chronique de Mélanie Bauer

"Je suis africain" de Rachid Taha 

"Il faut d'emblée nuancer l’idée d’album posthume : parce que ce vous n'écoutez pas un album finalisé en l'absence de l'artiste, à partir de bandes éparses. Comme l’expliquait Toma Feterman, le musicien qui a réalisé tout l’album et joué une bonne partie des instruments, le disque était terminé du vivant de Rachid Taha. On entend ici un Rachid Taha dénudé, à vif, comme il le chante avec humour

Je fais du striptease, je m’effeuille jusqu’au cœur » […] De Singapour à Venise, je fais du striptease. 

C’est aussi un album en forme de portrait intime comme cette photo choisie pour la couverture, un cliché pris il y a des années (par Richard Dumas en 2000 et choisie par son fils Lyès Taha) : un bandeau de couleurs se resserre autour du regard, comme dans un Western de Sergio Leone, et les références ne manquent pas dans ce grand disque composite… "

► ♪♫ ECOUTER | La présentation de Je suis Africain de Rachid Taha dans Pop and copar Rebecca Manzoni et dans Very good trip de Michka Assayas

"Jeannine" par Lomepal

"Avec Jeannine, Lomepal passe de l’égotrip à l’introspection. Moins de deux ans après "Flip" son premier album (2017), le jeune rappeur français continue d’exploser les contours du rap, qu’il teinte d’électro, de rock ou de chanson, et dont il fait son exutoire. Avec ce nouveal album, son second album, Lomepal pousse encore plus loin le bouchon de l’hypersensibilité, avec 16 titres à travers lesquels il se livre en toute impudeur. Fragile et touchant."

► ♪♫ ECOUTER | La présentation de Jeannine Dans la Playlist de France Inter

"Confessions" par Philippe Katerine 

"Pour chanter le chaos dans lequel on vit, Philippe Katerine a trouvé la meilleure des solutions : c’est le collage : collage textuel, sonore... et sexuel, puisque le sexe est en effet l'un des sujets récurrents de cet album. Dès la pochette d’ailleurs, conçue par Théo Mercier et Erwan Fichou. C’est un portrait de Katerine sur fond rose layette avec de grandes oreilles et un pénis à la place du nez."

► ♪♫ ECOUTER | La présentation de Stone avec toi dans Dans la playlist de France Inter, et dans Pop n'co et Philippe Katherine invité de Par Jupiter ! et de la Matinale

"Tempéraments" par Malik Djoudi

"Tempéraments, le nouvel album de Malik Djoudi, c'est douze chansons murmurées comme des contes fantastiques, avec la douceur du danger. Malik Djoudi a eu l’occasion de jouer en première partie de concerts d’Étienne Daho. La voix de l’un finit les phrases de l’autre dans l’un des morceaux du disque."

► ♪♫ ECOUTER | La présentation de l'album dans Pop n'co par Rebecca Manzoni

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.