L’un et l’autre en duo donc, face à face sur scène, dans une complicité évidente. Ordre du jour : leur bibliothèque et leur table de chevet. Une lecture à deux voix qui laisse une large place à la poésie (Yeats, Ghérasim Luca, Marina Tsvetaieva…) en passant par le cinéma (Bergman). Un kaléidoscope de mots émaillé de chansons naturellement car, pour l’occasion, Gaëtan Roussel met en musique et en voix certains poèmes, de même qu’il reprend des morceaux de son propre répertoire.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.