En cette journée de #BrexitDay, que vous soyez Oasis ou plutôt Blur, Joy Divison ou New Order, il y aura ce qu'il faut dans cette playlist concoctée par notre programmatrice Murielle Perez pour tous les amoureux de la Brit'Pop. "Cause it's a bitter sweet symphony, this life" ♫ .

de la pop anglaise dans les oreilles
de la pop anglaise dans les oreilles © Getty / woojpn

L’occasion de replonger en musique aux débuts des incessants rivaux qu’étaient alors Blur et Oasis.  C’était bien avant le Brexit, c’était les années Britpop…

Si depuis les années 50, chaque décennie voit déferler du Royaume Uni des successions de vagues musicales (Glam, Mod, Punk, New Wave, Ska, Cold Wave, Heavy Metal, Rock Progressif…) c’est au cœur des années 90 que va éclore et s’épanouir la Britpop, en réaction au phénomène Grunge américain.

Musicalement influencée par la Pop anglaise des années 60 et 70, à base de guitare, très mélodique, décrivant le plus souvent des préoccupations typiquement britanniques, la Britpop succède à la scène rock indépendante des années 80, marquée notamment par The Smiths, The Stone Roses ou Joy Division.

Si pour certains, le premier tube Britpop est en 1988 There She Goes du groupe The La’s,  c’est un peu plus tard au début des années 90 que les deux premiers albums solo de Paul Weller (ex leader de The Jam et Style Council) vont véritablement lancer le mouvement musical dont il est désormais considéré comme étant le père spirituel : la Britpop.

Simultanément à la Cool Britannia, avec en point d’orgue la rivalité de ses plus célèbres enfants : Blur et Oasis, la Britpop va voir éclater en Angleterre et dans tout le Royaume Uni, une scène musicale foisonnante et énergique. Qu’ils soient hooligans ou dandys, prolos ou intellos, les groupes qui ont marqués les années Britpop ont aujourd’hui presque tous disparus mais nous laissent une impressionnante collection de tubes.

En voici une sélection non exhaustive…

Aller plus loin

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.