Le duo norvégien Ylvis a déjà récolté 50 millions de vues
Le duo norvégien Ylvis a déjà récolté 50 millions de vues ©

Et s'il fallait regarder vers le Nord pour trouver le successeur du Coréen Psy et ses (presque) 2 milliards de vues sur YouTube ? Le duo comique (et familial) Ylvis est en train d'exploser les compteurs en un temps record en poursuivant un renard.

Ylvis, ça vient de "Ylvisåker", le nom de famille de deux frères, Bård et Vegard. Ces Norvégiens sont plutôt beaux gosses, chantent bien, mais semblent surtout dotés de cette capacité si rare à adorer être ridicules.

Dans "The Fox", les deux compères proposent un clip reprenant les passages obligés des tubes de ces dernières années (pour ne pas dire des trois dernières décennies). Jeunesse dorée, cocktails, musique entraînante qui reste dans la tête... Tout y est.

C'est quand on fait un peu attention au contenu qu'on s'aperçoit que quelque chose cloche.

Dans les paroles, pas d'histoire d'amour impossible ou de propos rebelles, mais une liste de cris d'animaux. "Le chien fait ouaf, le chat fait miaou, l'oiseau fait cui-cui" : c'est pas du Spinoza.

Quant au refrain, il tente de répondre à une question cruciale : "what does the fox say" (que fait le renard) ?

"À la première projection, personne n'a ri"

Les deux chanteurs d'Ylvis le reconnaissent bien volontiers sur leur site officiel :quand ils ont présenté leur clip (évidemment) parodique, ce n'était pas gagné.

On a écrit cette chanson pour notre émission, elle devait juste divertir quelques Norvégiens pendant trois minutes. Rien de plus. On a fait une première projection dans nos bureaux. Il y avait environ dix personnes. Personne n'a ri.

C'était sans compter la magie de YouTube. Le 3 septembre dernier, leur chaîne de télé publie la vidéo en ligne. Trois semaines plus tard, elle a déjà atteint 54 millions de vues, et le compteur continue à s'affoler. Entretemps, la chanson est classée numéro un des ventes en Norvège, et atteint la 25ème place aux Etats-Unis.

Ylvis fait le tour des réseaux sociaux (et atterrit même sur le plateau d'Ellen DeGeneres), et leurs précédentes vidéos trouvent une seconde jeunesse. On découvre ainsi qu'ils ont déjà réalisé une comédie musicale dubstep, parodié le gangsta rap avec des lyrics sur la tuyauterie des jacuzzis, ou encore inventé l'ascenseur parlant (et contrariant). Leur dernier single s'interroge sur le sens profond du monument mégalithique de Stonehenge (à nouveau, la philosophie).

Et si après tout ça vous vous posez encore la question : non, le renard ne fait pas "Jacha-chacha-chacha-chow". Il glapit, tout simplement.

image lien émission netplusultra
image lien émission netplusultra © Radio France
Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.