Dans l’émission de Laura El Makki, « 1001 Mondes », la chanteuse Oum Kalthoum a été mise à l’honneur notamment pour son concert à l’Olympia en 1967.

Oum Kalthoum à l'Olympia le 14 novembre 1967
Oum Kalthoum à l'Olympia le 14 novembre 1967 © Getty / Keystone-France / Contributeur

Dessinatrice et écrivain libanaise, Lamia Ziadé était l’invitée de 1001 mondes à l’occasion de la sortie de son livre O Nuit, ô mes yeux. Dans cet ouvrage, un hommage est rendu aux plus grandes divas des scènes arabes.

Maria Callas disait d’elle qu’elle avait une voix incomparable. Née dans une famille pauvre de Tmaïe El Zahayira en Egypte, Oum Kalthoum apprend très rapidement à chanter grâce à son père imam. Déguisée en garçon, Oum Kalthoum peut alors fait le tour de quelques scènes. C’est à l’âge de 16 ans qu’elle fait une rencontre décisive pour sa carrière : Ahmed Rami. Le poète lui a composé plus de 130 chansons tout au long de sa carrière.

Assez rapidement, les pays arabes découvrent la voix de la chanteuse, qui, en 1932 entame une tournée de Damas à Beyrouth en passant par Tripoli ou Tunis. Depuis, et dans tous ces pays, Oum Kalthoum reste comme une voix incontournable du paysage musical. Comme Bruno Coquatrix l’explique dans l'extrait diffusé dans "1001 Mondes", les concerts de la chanteuse dans la capitale égyptienne affichaient complets deux ans à l’avance.

Au-delà de sa stature de chanteuse dans le monde arabe, ses liens avec le président Nasser sont aussi à prendre en compte pour mieux comprendre son importance. Après la guerre de 1967, une mini-tournée est organisée, et l’intégralité des bénéfices sont reversés au gouvernement égyptien. Dans le même temps, celle que certains surnomment la « Cantatrice du Peuple » propose un nouveau titre sur scène : « Al Atlal » (les ruines).

Dans « 1001 Mondes », Laura El Makki et Lamia Ziadé sont revenues sur la carrière de la chanteuse en France, notamment à travers son concert à l’Olympia en 1967.

Ecoutez l’extrait :

Lamia Ziadé à propos de ce concert : « C’était un concert programmé en octobre 1967, juste après la défaite de la guerre des Six Jours. Le concert a pris une signification de démonstration, de fierté arabe. »

Ecoutez l'intégralité de l'émission :

►►► 1001 MONDES || par Laura El Makki, chaque samedi de 19h15 à 19h55

Mots-clés :