Depuis 1990, les groupes de la scène Big Beat anglaise n’ont pas fait de vieux os, excepté « The Prodigy »

Sans rien de nouveau à nous soumettre depuis «Invaders must Die » paru en 2009, et malgré quelques concerts, on les croyait morts pour la cause. Et bien, il n’en est rien ! «The day is my enemy » ressemble à un classique de Prodigy. Tout y est : la rage sous-jacente, cette façon typique de signer la production, un son urbain frontal qui ne vieillit pas… Le premier extrait « Nasty » est là pour nous faire patienter jusqu’au 30 Mars. Enjoy.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.