Alors que s on dernier album Hit & Run , sorti l'année dernière, ressort en version physique ce vendredi, on mesure une nouvelle fois la côte d’amour du chanteur, retrouvé sans vie le 21 avril dernier dans ses studios de Paisley Park, près de Minneapolis. Plus de 650 000 albums de la star américaine se sont vendus en seulement huit jours, phénomène encore plus important que pour les disparitions de David Bowie ou de Michael Jackson.

Et l’on peut même parler de record historique : les ventes des albums ou titres du Kid de Minneapolis depuis sa mort ont bondi de 42 000 % . Trois jours seulement après sa disparition, ce ne sont pas moins de deux millions de morceaux qui se sont même écoulé (un million dès le jeudi, jour de l’annonce du décès de la star).

L'engouement est tel quehuit de ses albums sont même entrés dans le top 10 américain, un raz- de-marée qui traduit l'émotion immense qui s'est emparée des fans.

La chambre forte de Paisley Park réserve encore des surprises

Et ce n’est sans doute qu’un début : selon les spécialistes, les enregistrements inédits de Prince pourraient alimenter de nombreux albums dans les années à venir.

Potentiellement, des dizaines d’albums ont été enregistrés par Prince à Paisley Park, mais on ne sait pas quel sera le choix du légataire quant à ce qui devra sortir. Il y a encore beaucoup de choses dans cette fameuse vault (chambre forte) dont il parlait souvent (Olivier Cachin, spécialiste musical)

En attendant les inédits de Prince, le public redécouvre ses tubes incontournables : Purple Rain, par exemple, s'est vendu, à nouveau, à plus de 300 000 exemplaires.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.